Archives des digitalisation - ImmoPad

Formations professionnelles en immobilier : réduction avec notre partenaire Lyadis Immobilier

Dans une démarche constante d’accompagnement et de développement des compétences de ses clients, professionnels de l’immobilier, notre équipe ImmoPad est fier de vous annoncer notre nouveau partenariat avec Lyadis Immobilier. Cette collaboration offre une opportunité unique à nos abonnés ImmoPad d’accéder à des formations professionnelles en immobilier, de qualité, dispensées par un organisme reconnu par l’État.

Qui est Lyadis Immobilier ?

Lyadis Immobilier, a su au fil des années se positionner rigoureusement dans le domaine des formations professionnelles en immobilier. Proposant un catalogue varié de formations en présentiel, en classe virtuelle et en e-learning, Lyadis Immobilier accompagne les professionnels du secteur dans le développement de leurs compétences. Grâce à des approches pédagogiques innovantes et adaptées, chaque apprenant bénéficie d’une formation sur mesure, répondant parfaitement à ses besoins spécifiques.

Lyadis est un centre de formation certifié ISO 9001 et QUALIOPI.

AFAQ - certification lyadis pour des formations professionnelles en immobilier
Qualiopi - certification lyadis pour des formations professionnelles en immobilier

Une sélection de formations professionnelles de qualité

Lyadis Immobilier propose un large éventail de formations répondant aux besoins variés des professionnels de l’immobilier.

Que vous souhaitiez approfondir vos connaissances :

  • en transaction vente et/ou location,
  •  en gestion de copropriété-syndic,
  • sur la rénovation énergétique,
  • En matière de fiscalité immobilière,
  • ou encore en gestion locative et baux d’habitation.

Vous trouverez chez Lyadis Immobilier des formations adaptées à vos besoins spécifiques et éligible loi ALUR.

De plus, des formations corporates sont également disponibles. Elles couvrent des thématiques telles que la gestion de l’entreprise, le management, les ressources humaines et la qualité de vie au travail.

Plateforme F Immobilier : La solution de gestion de la formation

Par ailleurs, Lyadis Immobilier propose ses formations sur la plateforme F Immobilier. Grâce à quoi vous disposerez de :

  • un suivi automatique des formations et des obligations
  • une gestion documentaire efficace pour tous les collaborateurs,
  • une solution zéro papier.

En outre, en éliminant toutes les tâches administratives sans valeur ajoutée, la Plateforme F Immobilier permet à chacun de gagner un temps précieux.

Ainsi, aucun logiciel n’est nécessaire à installer, puisque les comptes sociétés et apprenants sont entièrement en ligne. Avec cette solution innovante, la gestion de la formation immobilière devient plus simple, plus rapide et plus efficace que jamais.

Les avantages du partenariat ImmoPad – Lyadis Immobilier

En souscrivant à un abonnement ImmoPad, vous bénéficiez d’un code promotionnel vous offrant une réduction exclusive de 15% sur votre premier achat chez Lyadis Immobilier. Cette opportunité vous permet donc d’accéder à un enseignement de qualité tout en réalisant des économies significatives.

Pourquoi investir dans des formations professionnelles en immobilier ?

Premièrement, investir dans sa formation professionnelle est un choix stratégique et essentiel pour tout agent immobilier ou gestionnaire locatif souhaitant se démarquer dans un secteur en constante évolution.

En effet, la législation, les outils et les pratiques immobilières sont en perpétuelle mutation. Et il est primordial de se tenir constamment informé des nouvelles réglementations et pratiques du marché. En participant à des formations de qualité, les professionnels de l’immobilier peuvent acquérir de nouvelles compétences. Ils actualisent aussi leurs connaissances et renforcent leur expertisent. Tout ceci leur permettra de mieux répondre aux attentes de leurs clients. Ce, dans le but de se positionner en tant que références dans leur domaine d’activité.

Deuxièmement, investir dans sa formation professionnelle permet également de stimuler sa motivation, d’élargir son réseau professionnel et d’augmenter ses perspectives d’évolution de carrière.

Les avantages de la formation pour les professionnels de l’immobilier

  • Actualisation des connaissances : restez informé des dernières évolutions législatives et des meilleures pratiques du secteur.
  • Amélioration des compétences : développez de nouvelles compétences et renforcez votre expertise pour mieux répondre aux besoins de vos clients.
  • Avantage concurrentiel : démarquez-vous de la concurrence en proposant un service de qualité supérieure.
  • Évolution de carrière : augmentez vos perspectives d’évolution professionnelle en vous positionnant en tant qu’expert reconnu dans votre domaine.

Pourquoi prendre un abonnement chez ImmoPad ?

Pour commencer, ImmoPad offre bien plus qu’une simple solution de constat immobilier numérique. Avec notre expérience solide depuis bientôt 15 ans, et notre statut de référence en matière d’états des lieux numériques, notre solution simplifie la gestion quotidienne des professionnels de l’immobilier. Avec notre application d’état des lieux, disponible hors connexion, les gestionnaires et diagnostiqueurs gagnent au moins quinze minutes sur leurs divers constats. 

De plus, nous facilitons la coordination et le suivi des interventions sur les parcs immobiliers grâce à :

  • notre espace de gestion intégré,
  • nos abonnements rentables
  • et notre accessibilité sans faille.

En outre, nos options avancées en font un outil incontournable pour optimiser la gestion immobilière, telles que :

Nos services d’assistances ont aussi ravi nos 2500 clients comme :

  • Les démonstrations gratuites de notre commercial
  • Les prises en main gratuites de notre collaboratrice
  • Un chatbox en ligne pour répondre à toutes les questions
  • Une assistance téléphonique, sur option, pour vous faire aider par l’un de nos collaborateurs

Avec la confiance de nos 8000 utilisateurs, notre application ImmoPad continue de se positionner comme le partenaire idéal pour répondre aux besoins des professionnels de l’immobilier.

En conclusion, le partenariat entre ImmoPad et Lyadis Immobilier offre une opportunité unique aux professionnels de l’immobilier. Ils pourront bénéficier de formations de qualité, adaptées à leurs besoins spécifiques. En investissant dans votre formation professionnelle, vous investissez dans votre succès et votre avenir dans le secteur immobilier. Profitez dès maintenant de cette offre exclusive et boostez votre expertise avec ImmoPad et Lyadis Immobilier !

Les états des lieux, par leur importance et sécurité, sont devenus le nerf de la guerre de la gestion locative. Or, quand il est grand temps de changer d’outil, la problématique se pose : comment migrer ses états des lieux ? Avec ImmoPad, leader des états des lieux numériques en France, nous vous proposons une solution simple et rapide, qui s’adapte sur-mesure aux besoins de chaque agence.  

État des lieux et ImmoPad 

Pour commencer, commençons par revoir les bases entre les états des lieux et ImmoPad avant de s’interroger sur comment migrer ses états des lieux.

Qu’est-ce qu’un état des lieux ? 

L’état des lieux est un document essentiel en matière de location immobilière. Il permet de décrire l’état du logement et de ses équipements à l’entrée et à la sortie du locataire. 

Longtemps réaliser sur papier, de nos jours, l’état des lieux se dématérialise de plus en plus. 

Par ailleurs, il doit toujours être établi avec les deux partis : locataire et bailleurs, ou avec au moins une représentation par parti. Il est donc par définition contradictoire.  

C’est pourquoi les états des lieux d’entrée et de sortie doivent avoir la même présentation depuis la loi ALUR du 24 mars 2014. Cela permet de faciliter leur comparaison et de déterminer les responsabilités de chacun sur les éventuelles dégradations du logement constatées à l’échéance du bail. Par soucis du détail, l’état des lieux doit être précis afin de rendre compte des dégradations à la charge du locataire (s’il y en a), et ainsi, justifier les retenus sur le dépôt de garantie.  

Qu’est-ce qu’ImmoPad ? 

ImmoPad est une solution numérique d’états des lieux qui permet de réaliser des états des lieux en toute simplicité, rapidité et sécurité. 

ImmoPad offre de nombreux avantages, notamment : 

  • Une rapidité de réalisation : l’état des lieux peut être réalisé en quelques minutes grâce à notre application mobile intuitive. 
  • Une précision : l’état des lieux est réalisé de manière exhaustive et détaillée grâce à notre constat en entonnoir.  
  • Une sécurité accrue : l’état des lieux est signé électroniquement et stocké sur un serveur sécurisé en France.  
  • Synchronisation : vous pouvez changer entre l’espace de gestion pour le stockage et l’organisation, puis l’application pour le constat terrain.  
  • Pas besoin d’internet : sauf pour synchroniser et donc envoyer votre document sur votre espace de gestion, internet n’est pas requis pour établir l’état des lieux sur l’application.  
  • Documents, stockage et photos en illimité afin de ne restreindre aucuns professionnels dans son activité 
Mock up EDL pour l'article migrer ses états des lieux avec ImmoPad

Migrer ses états des lieux sereinement avec ImmoPad 

ImmoPad propose une solution de migration de données qui vous permet de transférer vos états des lieux vers ImmoPad en toute simplicité et sécurité. 

Le principe de migration informatique 

La migration informatique consiste à transférer des données d’un système informatique vers un autre. 

Dans le cas d’une migration d’états des lieux, les données transférées comprennent généralement les informations suivantes : 

  • Les informations du locataire, du bailleur et du logement 
  • La description des pièces du logement et de leurs équipements 
  • Les constatations effectuées lors de l’état des lieux 

Comment migrer ses états des lieux avec ImmoPad ? 

Pour migrer vos états des lieux avec ImmoPad, vous devez suivre les étapes suivantes : 

  1. Contacter ImmoPad en précisant votre ancien logiciel 

Pour commencer, contactez notre entreprise via l’un de nos commerciaux afin de demander un devis de migration. Lors de votre appel, nous vous demanderons de mentionner le nom de votre précédente solution d’état des lieux.  

  1. Récupérer vos PDFs d’états des lieux depuis l’ancien logiciel 

Vous devez collecter les informations suivantes : 

  • Les informations du locataire, du bailleur et du logement 
  • La description des pièces du logement et de leurs équipements 
  • Les constatations effectuées lors de l’état des lieux 

Vous pouvez collecter ces informations à partir des états des lieux existants. Normalement, tout devrait être répertorié en un document, un PDF, par état des lieux à transférer.  

  1. Envoyés les PDFs à Immopad 

Une fois que vous avez collecté les informations nécessaires, vous devez nous envoyer l’ensemble de vos PDF. Ce transfert se fait généralement par e-mail.  

  1. Valider la migration dans votre compte Immopad 

Une fois que nous aurons reçus vos PDF, nous les migrerons vers votre nouveau compte ImmoPad. Ça sera à votre tour de valider la migration depuis votre compte.  

Les avantages de migrer ses états des lieux avec ImmoPad 

Les migrations sont une étape importante dans la digitalisation d’une entreprise, notamment dans le déploiement d’une nouvelle stratégie technologique.

Enrichissement et sécurisation de vos données avec ImmoPad 

ImmoPad vous offre une solution de migration simplifiée et sécurisée, vous permettant de transférer vos états des lieux existants vers notre plateforme numérique. Cette migration vous garantit la conservation de vos données historiques, tout en vous offrant les avantages de ImmoPad, notamment une gestion centralisée, une transparence complète et une sécurité renforcée.

Simplifiez votre gestion locative avec ImmoPad 

La migration de vos états des lieux vers ImmoPad vous permet de simplifier considérablement votre gestion locative. Vous bénéficiez d’un outil centralisé et accessible en ligne, où vous pouvez gérer tous vos états des lieux, qu’ils soient entrants, sortants ou intermédiaires. 

Traçabilité complète et sécurité accrue 

Avec ImmoPad, vos états des lieux sont conservés sur un serveur sécurisé, garantissant une protection optimale de vos données. De plus, la traçabilité complète de chaque modification permet de justifier efficacement les éventuels litiges. 

Bénéficiez d’une solution conforme aux normes françaises 

ImmoPad s’engage à vous fournir une solution conforme aux exigences légales françaises en matière d’états des lieux. Nos états des lieux sont élaborés en respectant les normes et obligations de la loi ALUR 2014.  

Optimisez votre temps et réduisez vos coûts 

La migration vers ImmoPad vous permet de gagner du temps dans la gestion de vos états des lieux. Et surtout dans votre transition digitale et/ ou changement de logiciels. ImmoPad simplifie le processus de création, de validation et de stockage de vos documents. Par ailleurs, la solution ImmoPad vous permet de réduire vos coûts liés à l’impression et à l’archivage papier des états des lieux. 

Adaptabilité face à vos précédents logiciels 

Le but d’ImmoPad est de vous simplifier la vie. C’est pourquoi nos équipes techniques ont cherché la solution la plus simple et rapide pour migrer vos états des lieux. Ainsi, ImmoPad est capable de transférer vos PDF d’état des lieux depuis les logiciels HomePad, Startloc, EDL Wai (Esqualibur), EDL Soft, EDL Net ainsi que GERCOP.  

Contactez nos experts pour un devis gratuit 

N’hésitez pas à contacter nos experts pour obtenir un devis gratuit de migration de vos états des lieux vers ImmoPad. Chaque migration est unique, avec un devis adapté à leur volumétrie. Nous vous accompagnerons tout au long du processus pour garantir une migration réussie et sans souci. 

En conclusion, si vous êtes un professionnel de la gestion locative à la recherche d’un nouvel outil d’état des lieux, ImmoPad devrait vous convenir. En plus d’établir des états des lieux 100% conforment aux législations françaises, nous vous proposons des migrations adaptées à votre structure. Migrer ses états des lieux avec ImmoPad c’est profiter de :  

  • D’une simplicité de gestion accrue : tous vos états des lieux sont centralisés dans un seul outil. 
  • D’une sécurité renforcée : vos états des lieux sont conservés sur un serveur sécurisé. 
  • D’une application simple et intuitive, vous permettant d’établir l’état des lieux d’un studio en une quinzaine de minutes 
  • D’une migration simple, rapide et sécurisée qui rentabilisera rapidement votre changement d’outil d’état des lieux  
Visuel de l'article En quoi consiste l'assurance loyers impayés ?

La gestion efficace des biens immobiliers est un défi constant pour les agences immobilières, impliquant non seulement la recherche de locataires fiables mais également la mise en place de mécanismes de protection pour garantir des revenus stables. Dans cette optique, l’assurance loyers impayés se présente comme un outil essentiel pour optimiser votre relation client tout en sécurisant vos transactions.

La Tranquillité d’Esprit pour les Propriétaires

Une assurance loyers impayés offre une tranquillité d’esprit aux propriétaires en assurant le paiement du loyer même en cas de défaut du locataire. En proposant cette solution à vos clients, vous renforcez votre rôle d’intermédiaire de confiance, rassurant les propriétaires sur la pérennité de leurs revenus locatifs. Cela va au-delà de la simple location de biens immobiliers ; c’est un engagement envers la stabilité financière de vos clients.

Des relations locatives plus saines

En offrant une assurance loyers impayés à vos clients, vous contribuez à établir des relations locatives plus saines. Les locataires, sachant qu’ils sont soumis à une vérification rigoureuse avant la location, sont plus enclins à respecter leurs engagements financiers. Cette approche proactive réduit les risques de contentieux et favorise une collaboration harmonieuse entre locataires et propriétaires. En effet, la confiance mutuelle est le fondement d’une location réussie.

Simplification des processus de recouvrement

En cas de loyers impayés, l’assurance loyers impayés simplifie considérablement les processus de recouvrement pour les agences immobilières. Plus besoin de s’engager dans de longues procédures coûteuses. La garantie prend en charge le règlement des loyers impayés, vous permettant de vous concentrer sur la gestion quotidienne des biens immobiliers. Cela libère du temps et des ressources précieuses, permettant à votre équipe de se consacrer pleinement à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Un argument commercial convaincant

Proposer l’assurance loyers impayés devient un argument commercial puissant pour les agences immobilières. Cela vous distingue de la concurrence en démontrant votre engagement envers la protection des intérêts de vos clients. La garantie devient ainsi un véritable atout dans la négociation et renforce la confiance que les propriétaires placent en votre agence. Les propriétaires sont plus enclins à choisir une agence offrant une protection supplémentaire, ce qui peut se traduire par une clientèle fidèle et satisfaite.

La confiance instaurée

La confiance est un élément clé dans toute relation d’affaires, et c’est particulièrement vrai dans le secteur immobilier. La garantie loyers impayés crée un environnement de confiance dès le départ. Les propriétaires ont l’assurance que, même en cas de difficultés financières de la part du locataire, leurs revenus sont protégés. Cela élimine une source majeure d’inquiétude pour les propriétaires et renforce la relation avec votre agence. En instaurant cette confiance, vous positionnez votre agence comme un partenaire fiable et professionnel dans le secteur immobilier.

Les relations saines entre locataires et propriétaires

Une location réussie repose sur des relations harmonieuses entre locataires et propriétaires. En intégrant la garantie loyers impayés dans vos services, vous contribuez à créer un environnement dans lequel les locataires se sentent rassurés par le sérieux de la transaction. Cela se traduit par une collaboration plus fluide, réduisant les risques de litiges et favorisant des relations locatives durables. Les locataires apprécient également cette démarche, sachant qu’elle renforce la crédibilité de l’agence et assure la protection de leurs droits en tant que locataires responsables.

Simplifier la gestion des impayés

La gestion des impayés peut rapidement devenir un casse-tête administratif et financier pour les agences immobilières. L’assurance loyers impayés intervient comme une solution efficace pour simplifier ces processus. En cas de défaut de paiement, la garantie prend le relais, éliminant ainsi la nécessité de poursuites judiciaires longues et coûteuses. Cela permet à votre agence de se concentrer sur sa mission principale : la gestion efficace des biens immobiliers. En simplifiant la gestion des impayés, vous améliorez l’efficacité opérationnelle de votre agence et offrez une meilleure expérience à vos clients.

Un atout dans la négociation

Dans un marché immobilier concurrentiel, tout avantage concurrentiel est précieux. L’assurance loyers impayés devient un atout majeur dans la négociation avec les propriétaires. En mettant en avant cette garantie, votre agence se positionne comme une partenaire fiable et proactive, prête à aller au-delà des attentes pour assurer la sécurité financière des propriétaires. Cette approche proactive peut également être un facteur différenciateur lors de l’acquisition de nouveaux mandats de gestion immobilière.

En conclusion, une assurance loyers impayés ne se limite pas à une simple protection financière ; elle constitue un élément essentiel pour renforcer la confiance, établir des relations saines et simplifier les processus opérationnels. En intégrant cette garantie dans vos services, votre agence immobilière se positionne comme un acteur proactif et fiable, prêt à offrir une expérience complète et sécurisée à vos clients propriétaires.

Entré dans les uses et coutumes de la location, l’état des lieux est connu de tous. Néanmoins, vous êtes vous déjà demandé si l’état des lieux est-il obligatoire ? Ou, du moins, que se passe-t-il s’il n’y a pas eu ce fameux état des lieux d’établi ?
Dans cet article, nous levons toutes les interrogations.

Visuel de l'article L'état des lieux est-il obligatoire ?

L’état des lieux est-il obligatoire ? Que dit la loi ?

Focus sur la Loi 89-462 du 6 juillet 1989

L’article 3-2 de cette loi expose les modalités que doit suivre l’état des lieux dans le cas où celui-ci est réalisé. Cet article prévoit donc les modalités suivantes :

  • L’état des lieux doit être remis à toutes les parties et au même format
  • Il est établi contradictoirement et amiablement par les parties
  • Il est joint au contrat de location

S’il n’est pas établi sous ces conditions, il peut être établi par un commissaire de justice. Les frais d’établissement sont partagés entre le bailleur et le locataire.

Le locataire a 10 jours pour compléter l’état des lieux et l’entièreté du premier mois de la période de chauffe pour compléter les éléments de chauffage.

De plus, le relevé des compteurs doit être présent sur l’état des lieux.

Tout cela indique donc que l’état des lieux doit être réalisé et qu’il comporte quelques mentions obligatoires. Cependant, il n’est en aucun cas précisé qu’il est OBLIGATOIRE et pour preuve, il est dit que si l’état des lieux n’a pas été établi, la personne qui a empêché cet établissement ne peut pas invoquer l’article 1731 du Code Civil.

Focus sur la loi ALUR du 30 mars 2016

En 2016, la législation sur les états des lieux a été renforcé grâce à cette loi. Elle vient complémenter et renforcer la loi du 6 juillet 1989. L’article 2 va porter sur ce que doit contenir l’état des lieux comme :

  • Les informations administratives : Date, lieu, parties, type d’état des lieux.
  • Détail des pièces, compteurs, clés, signatures
  • Dans un état des lieux de sortie : Nouvelle adresse du locataire, Date et un éventuel comparatif.

Dans l’article 3, nous retrouvons cette fois-ci les modalités d’établissement des états des lieux. À savoir qu’il doit être établi sur papier ou par voie dématérialisée, que l’entrée doit être comparable à la sortie et surtout que le logement soit en conformité avec sa description dans le contrat de location.

Nous remarquons donc un réel renforcement de l’architecture de l’état des lieux qui permet bien sûr de protéger locataire et propriétaire.

Cependant, encore une fois, il n’est pas mentionné que cet état des lieux est obligatoire. Cela nous invite à dire que l’état des lieux n’est bel et bien pas obligatoire.

Certes l’état des lieux n’est pas obligatoire mais nous vous recommandons fortement de l’éditer.

L’état des lieux est-il obligatoire ? Pourquoi faire un état des lieux ?

Un document contradictoire

L’état des lieux est un document établi contradictoirement entre les parties, ce qui veut dire qu’à ce moment, les deux parties se mettent d’accord sur l’état réel du logement. Souvent l’état est quelque chose de subjectif. Un élément en bon état pour certains peut être considéré comme usagé par d’autres.

Vu que ce document est établi en accord avec les deux parties, cela vous permet de réduire les contestations lors de l’établissement de l’état des lieux et durant toute la durée de la location.

Nous vous invitons à lire notre article sur : Comment réduire les contestations lors des états des lieux ?

Comment bien réaliser son état des lieux ?

Premièrement, optez pour un outil numérique. Choisir un outil numérique comme ImmoPad vous permettra non seulement d’établir un rapport professionnel et peu contestable, mais vous pourrez incrémenter votre document d’un nombre illimité de photos. Ces photos seront une preuve irréfutable de l’état actuel de l’élément photographié. Non seulement vous aurez un rapport complet mais le réaliser dur tablette ou smartphone vous aura permis d’aller plus vite que sur papier.

Deuxièmement, organisez-vous. Suivez le même cheminement lorsque vous éditez un état des lieux. Faites les pièces dans un ordre précis pour ne rien oublier. Lorsque vous renseignez une pièce, effectuez vos remarques en commençant par le sol et en finissant par le plafond, par exemple.

Comment gérer un litige ?

Les litiges, hantise de tous les professionnels de l’immobilier. Il vous est sans doute déjà arrivé de devoir y faire face. Très souvent, ils sont liés à l’état des lieux avec des contestations de celui-ci, notamment quand cela influe sur le remboursement du dépôt de garantie. Il est important d’établir un état des lieux complet et en bonne et due forme pour éviter ce type de contestation. Vous pourrez retrouver l’intégralité de nos recommandations dans l’article suivant : Comment réduire les contestations lors des états des lieux ?

Une autre source de litige est le non-paiement des loyers. C’est un sujet d’actualité car en 3 ans, nous sommes passés de 1,25% des dossiers étant en impayés à 3,89% aujourd’hui (Source : Les Ondes de l’Immo). Il n’y a, malheureusement, pas de recette gagnante à la gestion de ce type de litige. Cependant, vous pouvez vous prémunir en proposant une garantie des loyers impayés (GLI) qui permet de couvrir le propriétaire (donc vous également) en cas d’impayés dépassant les 3 mois. La plupart de ces assurances sont rétroactives pour les 3 premiers mois, il n’y a donc pas de perte d’argent.

N’hésitez pas à consulter notre dernier article : “Trêve hivernale 2023-2024 : Tout ce que vous devez savoir

Réseaux sociaux dans l’immobilier. Un titre qui énonce un monde de plus en plus connecté et numérique. Auquel il devient impératif pour les agents immobiliers et les gestionnaires de location de s’adapter à cette nouvelle réalité. En effet, le numérique, la digitalisation et les réseaux sociaux se sont imposés comme un outil essentiel pour renforcer la visibilité et la rentabilité des activités immobilières.

Dans cet article, nous allons explorer pourquoi il est crucial de se servir des réseaux sociaux dans l’immobilier locatif en 2023, ainsi que des conseils pratiques pour maximiser leur utilisation.

Pourquoi se servir des réseaux sociaux dans l’immobilier locatif ?

Dans l’Ère du Numérique, la Digitalisation est Essentielle

L’année 2023 marque une étape cruciale dans l’immobilier locatif. Avec l’émergence continue de technologies de pointe et l’évolution rapide des attentes des clients, il est impératif que les agents immobiliers et les gestionnaires locatifs embrassent la digitalisation pour rester compétitifs. D’autant qu’une partie des acteurs de l’immobilier s’est déjà emparé de ces nouvelles technologies pour booster leur activité immobilière. Les raisons de passer le cap se font nombreuses :

La Portée Incomparable des Réseaux Sociaux

Les applications de réseaux sociaux offrent une portée inégalée pour promouvoir votre activité immobilière. Avec des milliards d’utilisateurs actifs chaque jour, ces plateformes permettent de toucher un public plus large et diversifié que jamais. De plus, chaque réseau social a son but, sa raison d’exister et d’être utilisé. Ainsi, vous serez en mesure de communiquer auprès de l’audience désirée. Nonobstant, les fonctionnalités de ciblage des réseaux sociaux permettent de diffuser des annonces de location auprès d’un public spécifique. Le tout en fonction de critères tels que la localisation, le budget, etc. Ainsi, vous pourrez vous rentrer en interaction directement avec une communauté locale. Ce qui renforcera d’autant plus votre image d’expert local auprès des habitants.  

Engagement et Confiance

Les réseaux sociaux offrent une opportunité unique d’engager directement avec les locataires potentiels et de bâtir une relation de confiance. Vous pouvez répondre à leurs questions, partager vos connaissances et démontrer votre expertise. En outre, il existe une grande quantité de groupes dédiés spécifiquement à la recherche d’appartements ou de maisons à louer. Puis, rappelons que les commentaires et les témoignages des locataires satisfaits peuvent être partagés sur les réseaux sociaux pour renforcer votre crédibilité d’agent immobilier.

La Viralité des Annonces

La nature virale des réseaux sociaux signifie que vos annonces peuvent être partagées rapidement, augmentant ainsi leur visibilité exponentiellement. En effet, les utilisateurs peuvent facilement partager des annonces avec leurs amis et leur famille. Ce qui augmente la portée de chaque annonce. Cela signifie plus de prospects pour vos propriétés locatives. Encore une fois, les groupes de réseaux sociaux sont une mine d’or pour augmenter la visibilité. Et donc les impressions de vos annonces immobilières.

De plus, vous pouvez aussi tomber sur diverses annonces de propriétaires cherchant à confier leur bien à des experts locatifs tels que vous. Ou encore, les réseaux sociaux dans l’immobilier peuvent vous permettent de suivre les tendances et de surveiller la concurrence !

Humanisation de la marque

Ces précédents conseils amènent à un point de convergence : utiliser les réseaux sociaux humanise votre image de marque. Notamment en montrant votre personnalité, en partageant votre expertise et en établissant des relations de confiance avec les locataires locaux potentiels. Humaniser sa marque, c’est de se rapprocher de sa cible, mais aussi, fidéliser grandement ses clients acquis ! Et encore une fois, les commentaires et avis de vos clients sur les réseaux sociaux et Google serviront fortement à votre image de marque !

Le Référencement Google

Avoir une présence active sur les réseaux sociaux peut également améliorer votre référencement sur Google. Les moteurs de recherche valorisent les entreprises ayant une forte présence en ligne, ce qui signifie que vos annonces ont plus de chances d’être trouvées par les locataires potentiels. De plus, les avis Google précédemment mentionner jouent un rôle tout aussi important dans ce référencement. Tâchez de toujours obtenir de super avis pour toujours être dans les premiers résultats de recherche !

Partie 2 : Comment se servir des réseaux sociaux dans l’immobilier locatif ?

Différencier les Objectifs pour Chaque Réseau Social

Chaque plateforme de médias sociaux a ses propres caractéristiques et avantages. Par exemple, utilisez Facebook pour des annonces plus détaillées. Instagram pour des visuels attrayants de vos biens. LinkedIn pour établir des relations professionnelles. Et TikTok pour des vidéos de visites de vos biens (que vous pouvez aussi publier en Reals sur Instagram). Assurez-vous d’adapter votre contenu en conséquence. Et n’oubliez pas de prendre en compte les critères de consommation des réseaux de votre cible.

Conseils pour une Utilisation Efficace des Réseaux Sociaux

  • Créez un Profil Professionnel : Assurez-vous que votre profil reflète votre expertise en gestion locative. Utilisez une photo professionnelle et une description précise de vos services. Ajoutez-y vos coordonnées professionnelles : numéro de téléphone, adresse mail. Considérez votre profil professionnel sur les réseaux sociaux comme votre carte de visite virtuelle.
  • Publiez Régulièrement : La constance est la clé du succès sur les réseaux sociaux. Publiez régulièrement du contenu informatif, des annonces de propriétés et des mises à jour du marché. Le mieux, c’est de vous équiper d’un calendrier de médias sociaux. Ce dernier vous permettra d’organiser des publications régulières au cours de chaque semaine.
  • Utilisez des Visuels de Qualité : Les photos et vidéos de haute qualité sont cruciales pour montrer vos propriétés sous leur meilleur jour. Comme le disait Confucius, « une image vaux milles mots », d’autant plus sur internet, et encore plus spécifiquement dans l’immobilier. Alors ne lésinez pas sur la qualité de vos médias, porteur de la valeur esthétique de vos biens.
  • Engagez avec Votre Public : Répondez rapidement aux commentaires et aux messages, et encouragez les interactions en posant des questions. Échanger avec son public, mais aussi avec ses propres abonnements, est très important pour montrer à l’algorithme que vous êtes un compte très actif méritant plus de visibilité.
  • Utilisez la Publicité Ciblée : Investissez dans la publicité payante pour atteindre un public spécifique en fonction de critères démographiques et géographiques. Attention, nous vous recommandons toutefois de sans doute engager un expert en marketing et communication digitale qui saura optimiser votre enveloppe de budget SEA.
  • Utilisez les Hashtags : Utilisez des hashtags pertinents pour augmenter la visibilité de vos publications. Puisqu’en effet, les hashtags peuvent affiner la portée de vos publications, et donc l’audience consommatrice. Nous vous conseillons surtout de réaliser au préalable une recherche des divers hashtags efficaces. Le but est de trouver une liste de hashtags optimal pour votre secteur d’activité, avec un volume de recherche ni trop faible, ni trop élevé.
  • Partagez du Contenu Utile : En plus des annonces, partagez des articles, des conseils et des informations pertinentes pour votre public. L’intérêt de cette stratégie est de vous présenter sous votre profil d’expert. Partager des astuces et des conseils dans le domaine de l’immobilier auprès de votre audience renforce cette image professionnelle.
  • Mesurez Vos Résultats : Utilisez les outils d’analyse des réseaux sociaux pour suivre la performance de vos annonces et ajuster votre stratégie en conséquence. Aidez-vous des conseils de spécialistes pour comprendre les statistiques de vos réseaux sociaux. Mais surtout, au préalable, établissez un plan stratégique, avec divers objectifs par KPI (indicateurs de performances).
  • Soyez Authentique : Montrez votre personnalité et humanisez votre marque pour bâtir des relations solides avec vos locataires potentiels. Se faisant, vous améliorerez votre image de marque, et vous donnerez davantage envie à votre cible de vous suivre, de vous soutenir et de parler de vous. Ainsi, votre visibilité continuera toujours de croître sur les réseaux sociaux. De plus, cela vous permettra d’améliorer vos relations clients avec le digital !

En conclusion, les réseaux sociaux sont un atout puissant dans l’immobilier et la gestion locative. Ils offrent la possibilité d’augmenter la visibilité, d’engager avec le public cible et de bâtir une réputation solide en tant qu’experts de confiance. En suivant ces conseils et en adaptant votre stratégie aux différentes plateformes, vous pourrez booster votre activité immobilière avec les réseaux sociaux. Et surtout, prospérer dans l’immobilier locatif en 2023. Prenez le cap de la digitalisation, et soyez le prochain acteur des réseaux sociaux dans l’immobilier de demain.

En tant qu’agent immobilier, vous savez à quel point il est essentiel de rester à la pointe de la technologie pour réussir dans ce secteur compétitif. Mais une question subsiste : quelle est la meilleure application pour agent immobilier ?

Difficile d’y répondre. En effet, ces applications immobilières se sont multipliées. Si bien qu’aujourd’hui, elles répondent à différents besoins et solutions. Ainsi, dans cet article, nous allons explorer les critères pour trouver les bons outils selon vos besoins. Et vous recommander quelques-unes des meilleures applications pour votre activité d’agent immobilier.

Faites des recherches

Avant même de parler parler d’application pour agent immobilier, soulignons l’importance de la documentation pour votre profession. Vous devez constamment vous tenir au courant des législations en vigueur et de leurs mises à jour. C’est un peu comme naviguer sur un océan où les courants législatifs peuvent être tumultueux.

De plus, vous devez être au fait des particularités et des nouveautés de la ville dans laquelle vous exercez. Connaître les quartiers, les projets d’aménagement urbain, le réseau de transports et les infrastructures à venir est donc crucial. Vous équipez d’outils qui agrège toutes ces informations, avec des données géographiques précises et actualisées, vous aidera à établir une vision claire de l’environnement immobilier dans lequel vous opérez. Ces données vous donneront divers éléments de réponses mais surtout d’argumentation auprès de vos clients. Voici quelques outils et applications qui vous donneront diverses de ces informations :

  • Google Earth
  • ImmoData vous permet d’analyser toutes les ventes immobilières réalisées aux alentours, et d’obtenir des informations sur le marché immobilier dans cette zone.
  • Castorus est un petit outil très pratique pour consulter l’historique d’une annonce immobilière.
  • Geoportail permet de visualiser gratuitement les parcelles cadastrales sur une carte.

Améliorez votre notoriété

Maintenant que vous êtes bien documenté, il est temps de parler de l’importance de gagner en notoriété en tant qu’agent immobilier. Pour être efficace dans votre rôle, vous devez être visible et attirer la confiance de vos clients potentiels. Il est donc nécessaire de vous donner quelques conseils pour gagner en visibilité !

Communiquez !

Les réseaux sociaux sont un outil puissant pour bâtir votre réputation en ligne. Ils vous permettent de vous connecter avec votre audience, de partager vos connaissances et votre expertise, et d’interagir directement avec vos clients. Utilisez les réseaux sociaux pour diffuser des informations pertinentes, des conseils utiles et des témoignages de clients satisfaits. Une présence active et engagée sur les réseaux sociaux peut faire de vous le capitaine d’un navire moderne et prospère.

LinkedIn est le réseau social des professionnels, pour gagner en réputation dans le cercle immobilier, nous vous le recommandons.

Pour présenter vos biens, rien de mieux qu’Instagram ou même encore Facebook. Sur lequel vous trouverez plusieurs groupes Facebook regroupant divers professionnels de l’immobilier.

Nous vous conseillons un outil qui centralise vos réseaux sociaux, comme Buffer. Vous pouvez vous aider de Canva ou Adobe Spark Post pour la conception de vos postes de réseaux sociaux.

Pour trouver des images libres de droit pour vos postes, utilisez Canva, Pexels, Unsplash, Freepik ou encore Pixar.

Les avis Google et les sites d’avis certifiés sont également des outils essentiels pour bâtir une réputation qualitative. Les clients potentiels se tournent souvent vers les avis en ligne pour évaluer la réputation d’un agent immobilier. Encouragez vos clients satisfaits à laisser des commentaires positifs et veillez à y répondre de manière professionnelle. Cela renforcera votre crédibilité et vous aidera à attirer de nouveaux clients. Il existe par ailleurs, un référent officiel d’avis certifié en immobilier : immodvisor Pro

Le site internet

Avoir un site internet et l’agrémenter sera l’une des sources de votre visibilité. Nous vous recommandons au minimum un maintien de votre site, une présentation efficace et une navigation fluide pour vos internautes. Entre-autres, nous vous recommandons ces quelques outils pour parfaire l’utilisation de votre site internet :

  • Google Analytic pour analyser les données de votre site, les flux de visites, les conversions, etc.
  • Freshchat fonctionne comme Crisp, mais dans une solution plus complète qui permet de s’intégrer avec un outil de gestion de relation client ou d’envoi de mails marketing
  • Google Form ou TypeForm pour réaliser des formulaires et capter des leads et prospects
  • Keywords Everywhere pour rechercher des mots clefs pour le référencement naturel

Application pour agent immobilier n°1 : les outils visuels

La première étape pour attirer l’attention de vos prospects est de mettre en valeur vos biens de manière attrayante. Capter toute l’attention de l’internaute grâce à des outils visuels est l’un des aspects les plus compétitifs de la profession. C’est pourquoi les outils visuels font parties des applications indispensables pour un agent immobilier.
Certains outils vous permettent d’être clairs, précis et transparents en fournissant des preuves tangibles de la qualité de vos biens. Notamment grâce à des photos, des vidéos et des visites virtuelles. En offrant une première immersion digitale à vos prospects, vous leur permettez de se projeter dans les espaces et d’avoir une idée précise de ce qu’ils peuvent attendre lors d’une visite physique. C’est comme si vous leur offriez une clé pour ouvrir la porte de leur futur chez eux. Rappelez-vous :

« Sans une photo qui attire l’œil, la bataille est perdue d’avance. Vous avez 2 secondes pour capter l’attention. »

Professeur Michael Seiler, fondateur et directeur de l’institut du comportement de l’immobilier expérimental Old Dominion University,

Les outils photos

La photo est élément plus qu’essentielle dans la présentation de vos biens. Selon l’étude du professeur Seiler, retransmis par SeLoger, 95% des internautes passent en moyenne une vingtaine de seconde à regarder la première photo d’un bien immobilier. À l’inverse, 41,5% ne lisent pas forcément les descriptions des annonces. Et ce, car toute leur attention et jugement sont centrés sur les photographies du bien mis en avant. C’est pourquoi il est primordial de vous équiper pour obtenir des photos parfaites.

Les logiciels de retouche photo tels que Photoshop et Lightroom sont des alliés précieux pour améliorer la qualité de vos images. En version gratuite vous pouvez utiliser Snapseed. Vous pourrez y ajuster les couleurs, corriger les imperfections et mettre en valeur les caractéristiques uniques de chaque propriété.

De plus, des applications spécialisées dans l’immobilier comme Nodalview vous permettent de prendre des photos HDR qui capturent les détails et les couleurs de manière exceptionnelle. Ces outils vous aident à créer des visuels attrayants qui donneront envie aux acheteurs potentiels de découvrir vos biens.

Les outils vidéos

Les vidéos sont un moyen puissant de présenter vos biens immobiliers. Que ça soit avec un montage rapide pour faire venir les prospects sur votre site, ou bien un montage moins dynamique mais qui laissent le temps de présenter votre bien. Il existe divers outils et applications pour créer des montages vidéos simples mais de qualité professionnelle comme :

  • Animoto
  • Canva
  • Adobe Rush
  • iMovie

Vous pourrez y ajouter des descriptions, des effets spéciaux et de la musique pour donner vie à vos annonces. Ces vidéos permettent, entre autres, aux acheteurs et loueurs de se plonger dans l’ambiance d’une propriété et d’avoir une meilleure perception de l’espace et de la disposition des pièces.

3D, visites virtuelles, etc.

Pour offrir une expérience immersive encore plus réaliste, vous pouvez utiliser des logiciels d’architecture d’intérieur pour créer des plans 3D interactifs. Ces outils permettent aux acheteurs de se déplacer virtuellement dans la propriété, d’explorer les différentes pièces et de se faire une idée précise de l’espace disponible. Les visites virtuelles sont devenues essentielles pour attirer les acheteurs internationaux ou ceux qui ne peuvent pas se déplacer physiquement. Ils offrent une expérience unique qui facilite la prise de décision et accélère le processus d’achat. Pour ce type d’outils, vous pouvez vous tourner vers Matterport ou Nodalview pour les visites virtuelles, ou encore HomeByMe pour les conceptions gratuites.

Comme vous pouvez le remarquer, il ne s’agit pas nécessairement d’application spécialement pour un agent immobilier. Toutefois, leur utilisation pour votre secteur d’activité pour aisément faire la différence.

Application pour agent immobilier n°2 : Gestion et service client

D’abord la gestion client…

En tant qu’agent immobilier, la gestion de vos clients est une part importante de votre travail. Les applications de gestion de la relation client (CRM) vous aident à garder une trace de toutes les interactions avec vos clients, à suivre les prospects et à organiser vos tâches. Elles vous permettent de rester organisé. Et d’améliorer votre service client en fournissant des réponses rapides et personnalisées à chaque demande.

Hubspot, par exemple, est une solution CRM complète qui enregistre vos clients. Ce CRM vous permet un suivi de vos pipelines et transactions mais aussi de gérer vos réseaux sociaux et mailings.

Il existe aussi en gratuit, le CRM FreshSales, qui s’intègre avec toute la suite Fresworks.

C’est aussi important de communiquer avec vos client. C’est pourquoi côté mail, nous vous recommandons vivement un investissement dans ces solutions : mailchimp, brevo ou getrespons

Par ailleurs, pour communiquer plus directement, certains agents n’hésite pas à passer par les messageries des réseaux sociaux. Ou même à utiliser What’s App.

Les services clients

Pour offrir un service client de qualité supérieure, il existe des applications spécialisées dans l’immobilier qui peuvent vous être d’une grande aide. Par exemple, des applications vous permettent d’indiquer les ensoleillements des biens, un critère important pour de nombreux acheteurs.

De plus, des applications d’aide à la gestion vous offrent la possibilité de numériser entièrement les dossiers locatifs, simplifiant ainsi les processus administratifs.

Les applications de signature électronique, comme domuSign, facilitent également les transactions en permettant aux clients de signer des documents à distance.

Pour accompagner et aider vos clients dans leurs projets immobiliers, vous pouvez également les orienter vers des plateformes spécialisées pour obtenir des conseils sur les financements.

Application pour agent immobilier n°3 : les coeurs de métiers

En tant qu’agent immobilier, le temps est une ressource précieuse. Équiper-vous des bonnes applications peut vous aider à réduire les tâches chronophages et à gagner en efficacité.

Optez pour la gestion locative en ligne

L’essentiel des applications indispensables pour un agent immobilier que nous vous recommandons sont en ligne. Il est alors évident que nous finirons par vous parler des outils de gestion locative en ligne. Il en existe plusieurs, répondant à des besoins spécifiques communs mais aussi différents.

Par exemple, avec Matera, vous obtenez un espace personnalisé avec les rubriques clés de votre gestion comme l’ensemble de vos biens ainsi que vos locataires et leurs coordonnées. Cet espace est complété d’une garantie Loyer Impayés vous assurant de toujours percevoir vos revenus locatifs. Ainsi qu’un annuaire de fournisseurs en cas de besoin.

Digitalisez vos constats immobiliers

Gagner du temps et de l’efficacité grâce à une application d’états des lieux numériques comme ImmoPad. Cette application vous permet de réaliser des états des lieux, des suivis de travaux et des visites techniques de manière numérique. Vous pouvez ajouter des commentaires, prendre des photos et générer des rapports complets directement depuis votre appareil mobile. Cela vous évite d’avoir à transporter des piles de papier et simplifie le processus de gestion locative.

Mesurez facilement

Des applications telles que Easy Mesure et Angle Meter vous aident à mesurer facilement les dimensions d’une pièce, des surfaces ou encore des angles. Vous pouvez obtenir des mesures précises sans avoir à utiliser des outils traditionnels tels que le mètre ruban ou l’équerre. Ces applications sont particulièrement utiles lors de visites de biens où vous devez prendre des mesures rapides et précises.

Chiffrez sans hésiter

ImmoPad propose également un outil d’estimation, de chiffrage et de pilotage de travaux appelé SmartPilot. Ce nouvel outil vous permet de chiffrer rapidement les travaux à réaliser, en vous appuyant sur un catalogue homologué. Il vous offre une solution complète pour estimer les coûts et gérer les travaux de manière efficace, le tout intégré dans une seule application.

Ne jamais oublier la productivité personnelle

Pour améliorer votre productivité personnelle, nous vous recommandons d’utiliser des applications de prise de notes telles que Notes, Microsoft OneNote ou GoodNotes. Ces applications vous permettent de capturer rapidement vos idées, vos réflexions et vos informations importantes. Pour rédiger des messages rapidement et efficacement, vous pouvez utiliser Swype, une application qui vous permet d’écrire des SMS et des textos en glissant simplement votre doigt sur le clavier. Puis, pour agréger le suivi de vos e-mails, de votre agenda et de vos réseaux sociaux, vous pouvez utiliser Cloze, une application qui centralise toutes ces informations et vous aide à rester organisé.

De plus, n’hésitez pas à vous servir de drive partagé comme Google Drive ou DropBox. Surtout si vous avez besoin d’échanger et transférer divers documents à votre équipe. Tout est au même endroit pour tout le monde !

Enfin, pour gérer vos missions et tâches entre vous et votre équipe, nous vous recommandons des outils de centralisations et gestions des tâches comme Trello.

Vous l’aurez donc compris, il n’y a pas forcément une seule et unique application pour agent immobilier. Mais bien une combinaison intelligente d’outils qui vous permettront de propulser votre activité. Ces applications vous aident à mettre en valeur vos biens, à gérer efficacement vos clients et à gagner du temps dans vos tâches quotidiennes. En choisissant les bonnes solutions et en les intégrant dans votre pratique professionnelle, vous pouvez améliorer votre efficacité, offrir un service client de qualité supérieure et augmenter votre réussite dans le domaine de l’immobilier.

Aujourd’hui, tous les moyens sont bons pour réaliser la moindre économie. Réaliser des économies dans sa gestion locative est donc un enjeu de taille que cela soit pour des raisons financières ou même pour dégager du temps aux équipes.

Découvrez comment faire des économies de temps dans votre gestion locative et gager en productivité.
Faire des économies en gestion locative !

Digitalisez vos états des lieux !

Beaucoup font encore leurs états des lieux sur papier. Ce document est réalisé pour chaque location et est édité en plusieurs exemplaires. Non seulement vous allez passer un certain temps à remplir tous les documents au stylo, mais en plus, le document ne sera pas (ou très peu) accompagné de photos.

Avec un outil comme ImmoPad, vous pouvez réaliser des états des lieux en un temps record. Complétez l’état des lieux le plus précisément possible avec des possibilités infinies de personnalisation.

Vous pouvez également incrémenter des photos en illimité pour cibler des éléments et garantir l’intégrité de tous les éléments renseignés.

Bien sûr, tous les documents finaux sont au format PDF, vous pouvez donc les partager numériquement à toutes les parties et vous pouvez également les imprimer.

Ainsi, avec un outil comme celui-ci, vous gagnez beaucoup de temps et cela vous permet de gagner en efficacité et en professionnalisme.

Passez au numérique pour signer tous vos documents

Voici un moyen de gagner beaucoup de temps en gestion locative. Et si vous signez tous vos documents (baux, quittances, décompte de charges, …) électroniquement ? Et bien sachez qu’ImmoPad propose un système de signature électronique : Domusign !

Peut-on faire confiance à la signature électronique Domusign ?

La réponse est oui ! La signature électronique Domusign est certifiée PAdES (PDF Adcanved Electronic Signature). Vous pourrez donc signer vos documents tout en garantissant leur intégrité et leur validité juridique.

Pourquoi faire confiance à la signature électronique Domusign ?

En tant qu’agent immobilier ou gestionnaire locatif, vous êtes souvent amené à rencontrer un client (ou locataire) pour signer des papiers. Cela prend du temps !

Avec Domusign, économisez toutes ces heures puisque le signataire pourra signer tous les documents depuis son canapé. Vous pourrez également suivre en temps réel les signatures demandées.

Utiliser un agenda collaboratif pour gérer les rendez-vous.

Il n’y a rien de mieux pour être productif qu’un agenda rempli correctement et organisé. Les agendas papiers peuvent vite devenir illisibles si des rendez-vous sont déplacés, ou même annulés. De plus, les autres collaborateurs peuvent rencontrer des difficultés pour vous relire.

Avec un agenda collaboratif, vous et vos collaborateurs aurez un visuel en temps réel sur les rendez-vous prévus le jour même et à l’avenir. Vous pourrez également faire confirmer, par mail, les rendez-vous clients et ainsi éviter tout problème de communication.

Il existe aujourd’hui beaucoup d’outils gratuits permettant d’utiliser un agenda collaboratif dans votre entreprise. Pensez-y, vous gagnerez du temps !

Utiliser un outil professionnel de gestion locative.

Pour répondre à votre première question, la réponse est : non. Non, Excel n’est pas un outil de gestion locative.

Excel est bien souvent utilisé par les gestionnaires immobiliers pour suivre les locations. Cependant, cet outil n’est pas adapté à la gestion locative puisque vous pourrez juste suivre visuellement les locataires/propriétaires, sans automatisation.

Avec un outil professionnel, non seulement vous aurez toutes les informations concernant vos locataires, vos propriétaires et vos lots, mais vous pourrez aussi :

  • Communiquer automatiquement avec les locataires ou propriétaires.
  • Suivre en quelques clics les versements ; plus besoin de vérifier manuellement chaque versement.
  • Créer des rendez-vous et mettre à jour votre agenda collaboratif
  • Gérez les interventions dans les logements

Un tel outil vous fera gagner des centaines d’heures de travail, mais aussi favorisera la communication avec vos clients.

En plus, la plupart de ces outils peuvent être connecter à ImmoPad. Profitez-en !

Demandez les dossiers locatifs à vos locataires avec ImmoPad.

La constitution du dossier locatif est une étape obligatoire dans le processus de mise en location d’un bien.

Parfois incomplets, ils sont pourtant un moyen de réduire les impayés. Pour rappel, il y a environ 2% d’impayés en France mais cela représente tout de même 2 locataires sur 100. Pour certains cela aurait pu être évité dès la mise en location.

Pourquoi faire confiance à ImmoPad pour les dossiers locatifs ?

Ce qui fait notre force dans l’établissement des dossiers locatifs est que nous faisons confiance à DossierFacile, une start-up d’état qui vous garantie des dossiers de qualité et cohérents avec vos locations. En renseignant simplement les caractéristiques du bien et les coordonnées du candidat locataire, il pourra transmettre toutes les pièces pour construire le dossier locatif.

Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour faire des économies de temps dans votre gestion locative et comme nous le savons tous : le temps c’est de l’argent !

N’hésitez pas à consulter notre dernier article : Comment faire l’inventaire d’une location meublée ?

Un propriétaire veut vendre un bien qui est loué mais vous ne savez pas si vous pouvez le vendre et comment ? Nous allons tout vous expliquer.

Comment vendre un bien déjà loué ?

Tout d’abord, peut on vendre un bien habité par un locataire ?

La réponse est oui, les propriétaires ont tout à fait le droit de vendre un bien habité par un locataire. Cependant, vous devez respecter certaines conditions comme le fait de donner congé au locataire :

  • Vous ne pourrez donner congé pour vente au locataire que 6 mois avant la fin du bail pour une location vide
  • Vous ne pourrez donner congé pour vente au locataire que 3 mois avant la fin du bail pour une location meublée.

Qui est prioritaire sur la vente ?

Dans un cas général nous disons que le locataire est prioritaire sur la vente mais cela n’est valable que si :

  • Le locataire est une partie au contrat de location
  • Le bien est loué nu

Et si :

  • Le propriétaire ne vend pas à un membre de sa famille (jusqu’au troisième degré, selon la loi ALUR)
  • L’immeuble est habitable
  • Le congé pour vendre est valable

Toutes ces conditions sont nécessaires pour que le locataire exerce son droit de préemption sur la vente du bien.

Vous vendez le logement loué et le locataire n’a pas de droit de préemption.

Si le propriétaire souhaite vendre le logement loué, il faut savoir que la cible ne sera pas la même que si le bien est vendu vide. La cible principale sera les investisseurs qui recherchent de la rentabilité, et c’est comme cela que sera calculé le prix du bien (on dit généralement qu’un bien est rentable lorsque la rentabilité est supérieure à 8%).

Le prix du logement sera donc limité. Il est donc souvent préférable de vendre un logement libre de toute occupation.

Comment le locataire doit exercer son droit de préemption ?

Pour exercer ce droit, le locataire doit respecter toutes les conditions citées au-dessus. Si toutes les conditions sont respectées, alors le propriétaire aura informé le locataire, par courrier recommandé, du congé pour vente qui lui donnera un préavis de 6 mois.

Le locataire dispose alors de 2 mois pour se positionner s’il souhaite ou non acquérir le bien. S’il souhaite en effet se positionner, il devra alors indiquer au propriétaire qu’il souhaite acheter le bien. Le mieux est d’envoyer un courrier recommandé, ce qui permet d’avoir une trace et de dater l’offre d’achat.

Toutefois, si le locataire ne donne aucune réponse dans les deux mois suivant le congé pour vente, il ne sera plus prioritaire sur la vente.

Cas particulier : le locataire a une seconde chance d’être prioritaire sur la vente.

Si le propriétaire baisse le prix de son bien, il devra à nouveau donner la priorité au locataire. En effet, vu que le logement n’est toujours pas vendu, et que le propriétaire crée une nouvelle offre pour son bien, le locataire pourra donc une seconde fois faire valoir son droit de préemption.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour conseiller vos propriétaires.

Retrouvez ici notre dernier article !

Image article "Comment se digitaliser à moindre coût" ?

Les offres Internet constituent un excellent moyen de passer au numérique, mais pas toujours à moindre coût. Quiconque a déjà cherché des forfaits de téléphonie mobile sait à quel point il peut être difficile de trouver le bon forfait. De plus, le nombre de fournisseurs ne cesse d’augmenter.

Heureusement, il existe plusieurs sites pour vous aider à économiser de l’argent lorsque vous passez au numérique. En effet, vous pouvez utiliser un outil de comparaison d’offres Internet pour trouver les offres correspondantes à vos besoins. Vous pourrez ensuite choisir celle qui convient le mieux à votre budget.

Définir ses différents besoins avec Internet

Avant toute chose, il est primordial de se poser les bonnes questions pour établir clairement ses besoins. Pourquoi ai-je besoin d’Internet ? Combien de temps vais-je m’en servir ? Combien de personnes vont-elles se connecter simultanément ? Quels sont les usages potentiels (Télétravail, conférence en ligne, webinar, visite virtuelle…) ?

Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous devriez avoir une idée précise de vos besoins. Il faut alors ensuite convertir ses besoins en critères vous permettant de comparer et sélectionner les offres candidates. Par exemple, si votre besoin est d’organiser des visites virtuelles ou en 3D, votre critère sera d’avoir un débit Internet aussi élevé que possible.

Comment établir correctement ses critères de sélection ?

Lorsque vous êtes à la recherche d’une offre, veillez à établir vos critères de sélection au préalable. Chaque fournisseur est différent et propose différentes offres. Les fournisseurs proposent régulièrement des réductions sur leurs différentes offres. Certains fournisseurs offrent des tarifs réduits pour les plans familiaux avec plusieurs lignes. Le prix varie également en fonction du type d’options que vous souhaitez (chaînes TV, téléphonie, etc.).

Une fois que vous avez une idée des besoins qui sont importants pour vous, il est temps de créer vos critères de sélection. Ces critères doivent être basés sur les caractéristiques qui sont les plus importantes pour vous. Par exemple, si le débit Internet est l’un de vos facteurs clés, examinez le débit maximal théorique proposé par chacune des offres.

Une fois que vous avez créé votre liste de caractéristiques, classez-les de 1 à 5 en fonction de celles qui sont les plus importantes pour vous.

Pourquoi utiliser un comparateur d’offres Internet ?

Les fournisseurs Internet se livrent une concurrence féroce, ce qui signifie qu’ils proposent des offres intéressantes. Mais il peut être difficile de trouver le bon équilibre entre prix et service. Heureusement, il existe plusieurs sites qui peuvent vous aider à trouver l’offre idéale pour vos besoins. Les comparateurs d’offres Internet constituent un excellent moyen de passer au numérique à moindre coût.

Vous ne pouvez pas vous tromper avec un comparateur d’offres. Ces services sont conçus pour vous aider à trouver la meilleure offre. Voici comment cela fonctionne : Il vous suffit d’entrer votre adresse postale, saisir vos critères, et le site vous recommande des offres compatibles avec vos exigences. L’adresse postale permet d’obtenir uniquement les offres auxquelles vous êtes éligible. Si vous souhaitez tester votre éligibilité auprès d’un fournisseur en particulier, il est généralement possible de réaliser ce test directement sur le site du fournisseur.

Vous ne voudrez peut-être pas utiliser ce type de service si vous êtes un acheteur expérimenté. Si vous savez exactement ce dont vous avez besoin et quel fournisseur le propose au meilleur prix, il n’est pas nécessaire d’utiliser l’un de ces sites. Mais si vous vous sentez submergé par les différentes options, c’est un excellent moyen de les réduire. N’oubliez pas que ces services sont surtout destinés aux nouveaux clients ou aux personnes qui ne changent pas régulièrement de forfait.

Les obligations du syndic de copropriété existent depuis la loi relative au statut de syndic du 10 juillet 1965. Il peut être professionnel, bénévole ou coopératif, cela revêt du choix des copropriétaires. Au cours de leurs trois ans de mandat, ces syndics répondent à diverses obligations pour veiller au bon maintien en bon état d’usage et de jouissance de toutes les parties communes de l’immeuble et de ses équipements. 

Ces obligations sont inscrites dans la loi fondatrice de la copropriété datant du 10 juillet 1965. Toutefois, le contenu de cette loi a reçu de nombreuses modifications ces dernières années. 

Pour commencer, depuis le 24 mars 2014, la loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) a apporté de nouvelles obligations pour le syndic de copropriété, tout en modifiant d’autres dispositions. 

Puis, le 23 novembre 2018, la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique), porte les obligations du syndic de copropriété dans l’ère du numérique, de la digitalisation et de la dématérialisation. 

les obligations légales du syndic de copropriété

Quels sont les modèles de gestion des syndics de copropriété ? 

La loi du 10 juillet 1965 indique qu’il est obligatoire pour une copropriété d’être géré par un syndic. Il existe trois modèles de gestion pour gérer un syndic :

Icône représentative des syndics de copropriété professionnels

Le syndic professionnel, le plus connu : la copropriété mandate une société externe pour gérer leur copropriété en échange d’honoraires. Néanmoins, en plus des honoraires initiaux, le syndic professionnel pourra facturer des frais annexes pour toutes prestations supplémentaires (frais de courriers, de photocopies, etc). 

Icône représentative des syndic de copropriété bénévoles.

Le syndic bénévole : il s’agit d’un copropriétaire qui a été élu en Assemblée Générale. Et qui prend ainsi la qualité de syndic et gère la copropriété le temps d’un mandat. La rémunération est décidée par l’ensemble des copropriétaires par un vote à la majorité absolue lors d’une Assemblée Générale. 

Icône représentative des syndics de copropriété coopératifs.

Le syndic coopératif, le nouveau : ici, le conseil syndical assure la gestion des copropriétés sans aucun intermédiaire. Le président du conseil syndical détient légalement la qualité de syndic,. Toutefois, ce sont tous les conseillers syndicaux qui peuvent participer à la gestion de la copropriété. 

Le syndic de copropriété est élu par les copropriétaires en Assemblée Générale par un vote à la majorité absolue. Pour atteindre cette majorité, il est nécessaire d’obtenir au moins la moitié des tantièmes de la copropriété. Pour rappel, la mise en concurrence d’un syndic professionnel est obligatoire par le conseil syndical, d’après l’article 21 de la loi de 1965 modifié par l’ordonnance du 30 octobre 2019. Cependant, si la mise en concurrence n’est pas effectuée, il est tout de même possible d’élire un syndic de copropriété.

LES OBLIGATIONS DU SYNDIC LIÉES À LA GESTION FINANCIÈRE 

Qu’il s’agisse d’un syndic professionnel, bénévole ou coopératif, il se doit de répondre à diverses obligations financières:

  • Réaliser le budget prévisionnel de la copropriété, ainsi que les comptes du syndicat et leurs annexes.
    Le budget prévisionnel d’une copropriété sert à estimer et à planifier les dépenses courantes de l’immeuble pour l’année à venir. Il se prépare en concertation avec le conseil syndical. Évidemment, les copropriétaires votent ledit budget en Assemblée Générale.
  • Régler les fournisseurs.
  • Collecter les charges de copropriété en envoyant les appels de fonds aux copropriétaires.
  • Recouvrer les charges impayées, ou sinon, par le biais de relances ou par procédures juridiques si nécessaire.
  • Soumettre ces comptes aux votes des copropriétaires. 
  • Ouvrir un compte bancaire séparé au nom du syndicat. Depuis, la loi ALUR oblige les syndics de copropriété de plus de 15 lots à ouvrir ce compte séparé. 
  • Verser sur le compte toutes les sommes reçues au nom et pour le compte du syndicat de copropriétaires. 
le nom du syndicat de copropriété doit apparaitre sur le compte bancaire

Mais quelle différence entre le syndic de copropriété et le syndicat de copropriétaires ? 

Premièrement, le syndic de copropriété est une personne physique ou morale qui se charge de représenter le syndicat de copropriétaire et qui assure la bonne gestion de l’immeuble.

Deuxièmement, le syndicat de copropriétaires est l’ensemble des propriétaires des logements de l’immeuble de ladite copropriété. 

De plus, dans l’aspect financier, le syndic de copropriété se doit de tenir à jour deux documents importants :

  • Le grand livre des comptes, qui doit regrouper l’ensemble des opérations par grand poste. 
  • Le livre journal, qui doit recenser, par ordre chronologique, l’ensemble des opérations comptables ayant un impact financier sur le fonctionnement du syndicat de copropriétaires. 

LES OBLIGATIONS DU SYNDIC LIÉES À LA GESTION ADMINISTRATIVE 

Outre l’aspect financier, la majorité des obligations du syndic de copropriété est d’ordre administratif. Elles se décomposent comme suit : 

  • Réaliser et mettre à jour la fiche synthétique de la copropriété
    Cette fiche informe les copropriétaires sur les fonctionnements de la copropriété et l’état de l’immeuble. Elle est obligatoire et doit être mise à jour par le syndic tous les ans. 
  • Réaliser et mettre à jour la liste de tous les copropriétaires avec indication de leur lot, état civil, domicile et s’ils ont donné leur accord, leur adresse électronique. 
  • Faire appliquer le règlement de copropriété ainsi que les décisions de l’Assemblée Générale (communément appelée AG). Les copropriétaires votent chaque règles et droits inscrit dans le règlement.
  • Administrer l’immeuble, assurer son entretien, sa conservation et y effectuer les travaux nécessaires. 
  • Réaliser et mettre à jour le carnet d’entretien de l’immeuble.
    Ce carnet répertorie l’ensemble des informations techniques relatives à la maintenance et aux travaux effectués dans l’immeuble. Il doit être consultable sur la demande d’un copropriétaire.
  • Représenter le syndicat de copropriétaires en justice.
  • Informer les occupants de l’immeuble (donc propriétaires comme locataires) des décisions prises lors des Assemblées Générales.
  • Gérer les archives du syndic de copropriétaires et en assurer la bonne sécurité 
  • Procéder à l’immatriculation de la copropriété au sein du registre national des copropriétés. Ceci, afin de l’identifier auprès des pouvoirs publics, suivre son bon fonctionnement et éventuellement anticiper une défaillance.
  • Gérer les contrats avec les différents prestataires de la copropriété comme l’énergie, le nettoyage, la maintenance de l’ascenseur, la conciergerie, etc. 
gérer un immeuble au copropriété avec une application

DÉCISION OBLIGATOIREMENT VOTÉ EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE : 

  • La souscription d’un contrat d’assurance de responsabilité civile du syndicat. S’il y a un refus, le syndic peut souscrire à cette assurance pour le compte du syndicat.
  • Délégation à une entreprise spécialisée dans la gestion des archives du syndicat des copropriétaires.
  • Signature des contrats avec toute entreprise ou prestataire qui lui est liée.
    Pour signer vos documents entre syndic et syndicat de copropriétaire, vous pouvez utiliser une signature électronique tel que DomuSign. Vous gagnerez ainsi en temps, en efficacité et en sécurité du document !

QUELS DOCUMENTS POUR QUI ? 

Nonobstant, l’accès aux documents doit être différencié selon la nature desdits documents et le statut du consultant. Ainsi, le site du gouvernement les sépare comme suit :

Documents accessibles aux membres du conseil syndical 

  • Liste de tous les copropriétaires
  • Balances générales des comptes du syndicat des copropriétaires et relevé général des charges et produits de l’exercice échu
  • Relevés périodiques des comptes bancaires séparés ouverts au nom du syndicat des copropriétaires
  • Assignations en justice délivrées au nom du syndicat des copropriétaires. Elles sont relatives aux procédures judiciaires en cours et décisions de justice dont les délais de recours n’ont pas expiré
  • Carte professionnelle du syndic, attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle et attestation de garantie financière en cours de validité

Documents accessibles à l’ensemble des copropriétaires 

  • Règlement de copropriété, état descriptif de division et actes les modifiant s’ils ont été publiés
  • Dernière fiche synthétique de la copropriété
  • Carnet d’entretien de l’immeuble
  • Diagnostics techniques relatifs aux parties communes de l’immeuble en cours de validité
  • Contrats d’assurance de l’immeuble conclus par le syndic au nom du syndicat des copropriétaires en cours de validité
  • Ensemble des contrats et marchés en cours signés par le syndic au nom du syndicat de copropriétaires
  • Contrats d’entretien et de maintenance des équipements communs en cours
  • Procès-verbaux des 3 dernières Assemblées Générales annuelles ayant été appelées à connaître les comptes. Ainsi que les devis de travaux approuvés lors de ces assemblées.
  • Contrat du syndic en cours

Documents concernant le lot d’un copropriétaire 

  • Compte individuel du copropriétaire après approbation des comptes du syndicat par l’AG annuelle
  • Montant des charges courantes du budget prévisionnel. Et les charges hors budget prévisionnel des 2 derniers exercices comptables clos payés par le copropriétaire
  • Montant de la part du fonds de travaux rattaché au lot du copropriétaire après l’approbation des comptes du syndicat par l’AG annuelle
  • Avis d’appel de fonds adressés au copropriétaire sur les 3 dernières années
le syndic doit fournir les documents aux copropriétaires sous un mois

En outre, vous pouvez aussi découvrir comment réduire les contestations de vos prestations facturées !

LE SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ SE DIGITALISE ! 

Enfin, grâce à la loi ELAN, le syndic de copropriété doit proposer un accès en ligne aux documents concernant la gestion de l’immeuble ou des lots de copropriété. Cet accès en ligne se doit d’être sécurisé et accessible aux membres du conseil syndicat et aux copropriétaires grâce à un code personnel. Évidemment, ces documents doivent être téléchargeables et imprimables. 

Les documents devant être accessibles et consultables en ligne sont : 

  • Le règlement de copropriété 
  • Les contrats d’assurance de l’immeuble, au nom du syndicat des copropriétaires 
  • Le carnet d’entretien de l’immeuble et les divers diagnostics techniques pour les parties communes 
  • Les contrats et marchés, signés par le syndic, au nom du syndicat de copropriétaires 
  • La dernière fiche synthétique de la copropriété, réalisée par le syndic lui-même
  • Le contrat de syndic de copropriété
  • Les devis de travaux validés par les Assemblées Générales
  • Les trois derniers procès-verbaux des dernières Assemblées Générales
le syndic de copropriété doit mettre en ligne tous les documents

Il existe plusieurs logiciels et applications qui peuvent vous aider dans la digitalisation de votre syndic. ImmoPad fait partie des leader sur le marché des états des lieux et de la gestion de bien immobilier. Avec notre application, vous pouvez établir vos visites techniques d’immeubles et les constats de vos travaux deux fois plus rapidement ! Notre stockage est assuré et sécurisé, dans des serveurs français, vous garantissant un archivage optimisé et 100% sécurisé.

LE SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ DEVIENT MOINS ENERGIVORE ! 

De plus, depuis 2015, la loi pour la transition énergétique a créé l’obligation pour les copropriétés les plus énergivores (à savoir, une consommation supérieure à 330Kw/h, par mètre carré et par an), d’engager des travaux d’isolation thermique avant 2025. 

Alors, pour assurer le financement de ces rénovations, la loi ALUR a apporté une nouvelle obligation pour les syndics : assurer la constitution du fonds de travaux, selon les modalités décidées par l’Assemblée Générale pour le versement des provisions du budget prévisionnel. 

Donc, c’est au syndic de piloter des projets de rénovation comme les remplacements de chaudières, les changements de radiateurs, etc. Ces travaux doivent évidemment être actés et votés par les copropriétaires lors des AG. 

Pour mener à bien le suivi de l’ensemble de ces travaux de rénovation énergétiques, nous conseillons aux syndics de s’équiper d’une application tel qu’ImmoPad. Œuvrant pour simplifier la gestion des biens à tous les professionnels, notre application a été conçu pour gagner en rapidité et efficacité. Assurez-vous un constat détaillé, formel et parfaitement légal pour suivre l’avancer de vos travaux de rénovation. 

UNE COPROPRIÉTÉ EN TOUTE SÉCURITÉ !

Enfin, pour garantir la sécurité de l’ensemble des habitants de la copropriété, le syndic doit faire installer quelques équipements obligatoires :

  • Des portes coupe-feu si la demande de permis de construire de la copropriété a été déposée avant le 5 mars 1987. Et/ou que le plancher du logement le plus haut est situé à 28 mètres au-dessus du sol. 
  • Un extincteur portatif tous les 15 véhicules dans un parking 
  • Il doit y avoir au moins un extincteur à proximité de la chaudière à fioul, charbon ou gaz de l’immeuble.

De plus, si la sécurité des résidents de l’immeuble est menacée, le syndic peut décider de réaliser des travaux urgents sans quelconque accord préalable des copropriétaires en Assemblée Générale. La loi ne définit pas exactement ces travaux, mais la jurisprudence retient : 

  • La consolidation du mur qui menace de s’écrouler 
  • La réparation, voire le remplacement, de la chaudière de l’immeuble en période hivernale 
  • La réfection d’une toiture qui cause des dégâts des eaux 
more_vert