Archives des Non classé - ImmoPad

Des états des lieux en illimité et économiques avec ImmoPad

Si vous hésitiez à passer le cap du numérique pour votre gestion locative, cet article pourra sûrement vous aider dans votre décision ! 😊

Découvrez nos abonnements, repensés pour mieux répondre à vos besoins !

Pourquoi nous faire confiance ?

ImmoPad est une entreprise basée à Nancy , 100% française.

Depuis 2010, les équipes d’ImmoPad développent une application afin de vous aider, vous, agents immobiliers, à gagner du temps dans la gestion locative. Avec les années, nous avons élargi les fonctionnalités de notre outil, afin de vous accompagner également dans le métier de syndic ou de property manager. Notre application est un véritable couteau-suisse numérique !

Depuis 2010, nous avons gagné en maturité et en efficacité ; c’est pourquoi plus de 10 000 utilisateurs utilisent à présent notre application, en France comme à l’étranger.

Notre solution :

Nous vous permettons de réaliser bon nombre de rapports immobiliers, et cela sans connexion à Internet! En effet, avec ImmoPad, vous pouvez réaliser :

Sur votre tablette, smartphone ou ordinateur !

ImmoPad c’est aussi :

  • La possibilité de signer électroniquement ses documents avec DomuSign
  • Un espace TOTEiM entièrement dédié à vos locataires afin d’améliorer leur expérience dans votre agence et de faciliter la communication.

Des fonctionnalités que vous retrouverez nulle part ailleurs:

états-des-lieux-illimite-avec-immopad

Des offres vraiment adaptées à votre utilisation !

Afin de s’adapter au mieux aux besoins de chacun, nous proposons différents abonnements.

L’offre Starter :

Pour qui ? L’offre idéale pour les experts d’états des lieux ou petites structures réalisant quelques états des lieux par an et n’ayant pas besoin de beaucoup de fonctionnalités.

  • États des lieux entrants et sortants illimités
  • Accès application Ios, Android et depuis votre ordinateur
  • Modèles de biens inclus du studio au T4
  • Espace locataire en ligne TOTEiM Résidents
  • Photos et tags illimités

L’offre Standard :

Pour qui ? C’est l’offre dédiée aux agences spécialisées dans la gestion locative, réalisant des états des lieux à plus grande échelle et à un rythme plus soutenu.

  • Application tous supports
  • Espace de gestion en ligne
  • Rapports illimités : état des lieux, avenant, suivi de travaux
  • Modèles de biens inclus du studio au T4
  • Espace locataire en ligne TOTEiM Résidents
  • Photos et tags illimités
  • Prise de RDV et synchronisation agenda
  • Signature électronique à distance  

L’offre Business :

L’offre dédiée aux activités de syndic ou de property management. Cette offre est idéale et complète pour assurer la gestion technique d’un parc immobilier simplement et efficacement.

  • Application tous supports
  • Espace de gestion en ligne
  • Rapports illimités : état des lieux, avenant, suivi de travaux, visite d’immeuble…
  • Modèles de biens inclus et personnalisables
  • Espace locataire en ligne TOTEiM Résidents
  • Photos et tags illimités
  • Prise de RDV et synchronisation agenda
  • Signature électronique à distance
  • Outil de chiffrage et suivi d’intervention intégré
  • Passerelle vers logiciel métier
  • Gestion des équipes via la création d’agences

L’offre Premium :

L’offre adaptée aux grands groupes immobiliers. Nous créons avec vous l’offre adaptée à vos besoins, vous disposerez d’une version d’ImmoPad adaptée à vos besoins spécifiques et à votre utilisation.

Pour construire ensemble l’outil qui vous correspond, nous vous invitons à contacter directement notre service commercial.

En bref, pourquoi adopter ImmoPad ?

  • ImmoPad est la solution la plus complète du marché avec son application, son espace de gestion en ligne et ses nombreuses fonctionnalités.
  • Nous sommes les seuls sur le marché à proposer des abonnements avec documents et photos en illimité.
  • Vous gagnerez 2X plus de temps en passant au numérique.
  • Nous sommes une solution 100% française avec un stockage et un hébergement des données en France.
  • Besoin de mettre en pause votre abonnement ? Notre application vous le permet !
  • Un espace locataire gratuit complète notre solution afin de faciliter la communication agent-locataires.

Il n’y a plus de raison d’hésiter à rejoindre notre communauté de plus de 10 000 utilisateurs 😉

         Bien souvent, c’est après avoir emménagé que l’on remarque défauts et incommodités dans le logement. On découvre une petite fuite au niveau du robinet de la cuisine ou un problème de pression dans le pommeau de douche. Chaque nouveau petit problème devrait être relevé sur votre état des lieux pour vous protéger en tant que locataire. Dans cet article, nous vous listons l’ensemble des éléments pour réaliser conformément un avenant à un état des lieux.

Les raisons de modifier son état des lieux

Pour commencer, vérifiez quelles sont les raisons valables qui autorisent un changement de votre état des lieux d’entrée.

Côté locataire :

  • Vices et équipements défaillants : il est possible de modifier l’état des lieux, dans le temps imparti, si le locataire remarque des vices au sein du logement, ou la présence d’équipements abîmés ou défaillants.
  • Chauffage : s’il existe des problèmes ou des défaillances sur l’équipement relatif à la chaudière et son système

Côté bailleur :

  • Si le propriétaire souhaite réaliser des travaux après l’entrée du locataire dans le logement. Dans ce cas, l’avenant à l’état des lieux servira de preuve juridique prouvant que les travaux ont bel et bien étaient réalisés. Évidemment, les travaux peuvent aussi être apportés par le locataire, mais si et seulement si le propriétaire a donné son approbation.

Quel délai autorisé pour réaliser un avenant à son état des lieux ?

Depuis mars 2014, la loi ALUR impose un délai de modification de l’état des lieux initialement signé.

Pour commencer, le locataire dispose de 10 jours à compter de la date de la signature de l’état des lieux pour ajouter son avenant à ce dernier. Et donc le faire parvenir à son bailleur et/ou gestionnaire. Seuls les nouveaux éléments du logement ou les travaux réalisés durant cette période sont autorisés.

Cependant, si les modifications concernent le chauffage, la loi ALUR précise dans ce cas que le délai est d’un mois.

Pendant cette période, il est important d’accepter la révision du premier état des lieux signé, si le locataire en fait la demande. Ainsi, vous éviterez un désagrément s’il saisit la commission départementale de conciliation dans lequel est régi ledit logement.

À la suite des travaux éventuellement réalisés, sachez que vous avez une quinzaine de jour pour signer ledit avenant à l’état des lieux. Vous, gestionnaire ou le bailleur, et évidemment le locataire. Ce délai est important à respecter afin que, en cas de dégradations, le bailleur puisse prouver l’état initial des éléments juste après les travaux.

Les éléments obligatoires d’un avenant à un état des lieux :

Encore une fois, la loi ALUR précise les éléments qui doivent figurer dans l’avenant d’un état des lieux :

  • Objet du document, comportant : « avenant état des lieux d’entrée »
  • Informations et coordonnées du bailleur ainsi que le locataire comme la civilité, la date et lieu de naissance, adresse postale, numéro de téléphone et enfin l’adresse email
  • Date et lieu de signature de l’état des lieux d’entrée, et date et lieu de la signature de son avenant
  • Date d’entrée dans les lieux du locataire
  • Mention de l’établissement contradictoire de l’état des lieux
  • Raison de cette contradiction : vices, travaux, etc.
  • Modifications apportées
  • Signature de chaque partie

Un propriétaire veut vendre un bien qui est loué mais vous ne savez pas si vous pouvez le vendre et comment ? Nous allons tout vous expliquer.

Comment vendre un bien déjà loué ?

Tout d’abord, peut on vendre un bien habité par un locataire ?

La réponse est oui, les propriétaires ont tout à fait le droit de vendre un bien habité par un locataire. Cependant, vous devez respecter certaines conditions comme le fait de donner congé au locataire :

  • Vous ne pourrez donner congé pour vente au locataire que 6 mois avant la fin du bail pour une location vide
  • Vous ne pourrez donner congé pour vente au locataire que 3 mois avant la fin du bail pour une location meublée.

Qui est prioritaire sur la vente ?

Dans un cas général nous disons que le locataire est prioritaire sur la vente mais cela n’est valable que si :

  • Le locataire est une partie au contrat de location
  • Le bien est loué nu

Et si :

  • Le propriétaire ne vend pas à un membre de sa famille (jusqu’au troisième degré, selon la loi ALUR)
  • L’immeuble est habitable
  • Le congé pour vendre est valable

Toutes ces conditions sont nécessaires pour que le locataire exerce son droit de préemption sur la vente du bien.

Vous vendez le logement loué et le locataire n’a pas de droit de préemption.

Si le propriétaire souhaite vendre le logement loué, il faut savoir que la cible ne sera pas la même que si le bien est vendu vide. La cible principale sera les investisseurs qui recherchent de la rentabilité, et c’est comme cela que sera calculé le prix du bien (on dit généralement qu’un bien est rentable lorsque la rentabilité est supérieure à 8%).

Le prix du logement sera donc limité. Il est donc souvent préférable de vendre un logement libre de toute occupation.

Comment le locataire doit exercer son droit de préemption ?

Pour exercer ce droit, le locataire doit respecter toutes les conditions citées au-dessus. Si toutes les conditions sont respectées, alors le propriétaire aura informé le locataire, par courrier recommandé, du congé pour vente qui lui donnera un préavis de 6 mois.

Le locataire dispose alors de 2 mois pour se positionner s’il souhaite ou non acquérir le bien. S’il souhaite en effet se positionner, il devra alors indiquer au propriétaire qu’il souhaite acheter le bien. Le mieux est d’envoyer un courrier recommandé, ce qui permet d’avoir une trace et de dater l’offre d’achat.

Toutefois, si le locataire ne donne aucune réponse dans les deux mois suivant le congé pour vente, il ne sera plus prioritaire sur la vente.

Cas particulier : le locataire a une seconde chance d’être prioritaire sur la vente.

Si le propriétaire baisse le prix de son bien, il devra à nouveau donner la priorité au locataire. En effet, vu que le logement n’est toujours pas vendu, et que le propriétaire crée une nouvelle offre pour son bien, le locataire pourra donc une seconde fois faire valoir son droit de préemption.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour conseiller vos propriétaires.

Retrouvez ici notre dernier article !

Image article "Comment se digitaliser à moindre coût" ?

Les offres Internet constituent un excellent moyen de passer au numérique, mais pas toujours à moindre coût. Quiconque a déjà cherché des forfaits de téléphonie mobile sait à quel point il peut être difficile de trouver le bon forfait. De plus, le nombre de fournisseurs ne cesse d’augmenter.

Heureusement, il existe plusieurs sites pour vous aider à économiser de l’argent lorsque vous passez au numérique. En effet, vous pouvez utiliser un outil de comparaison d’offres Internet pour trouver les offres correspondantes à vos besoins. Vous pourrez ensuite choisir celle qui convient le mieux à votre budget.

Définir ses différents besoins avec Internet

Avant toute chose, il est primordial de se poser les bonnes questions pour établir clairement ses besoins. Pourquoi ai-je besoin d’Internet ? Combien de temps vais-je m’en servir ? Combien de personnes vont-elles se connecter simultanément ? Quels sont les usages potentiels (Télétravail, conférence en ligne, webinar, visite virtuelle…) ?

Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous devriez avoir une idée précise de vos besoins. Il faut alors ensuite convertir ses besoins en critères vous permettant de comparer et sélectionner les offres candidates. Par exemple, si votre besoin est d’organiser des visites virtuelles ou en 3D, votre critère sera d’avoir un débit Internet aussi élevé que possible.

Comment établir correctement ses critères de sélection ?

Lorsque vous êtes à la recherche d’une offre, veillez à établir vos critères de sélection au préalable. Chaque fournisseur est différent et propose différentes offres. Les fournisseurs proposent régulièrement des réductions sur leurs différentes offres. Certains fournisseurs offrent des tarifs réduits pour les plans familiaux avec plusieurs lignes. Le prix varie également en fonction du type d’options que vous souhaitez (chaînes TV, téléphonie, etc.).

Une fois que vous avez une idée des besoins qui sont importants pour vous, il est temps de créer vos critères de sélection. Ces critères doivent être basés sur les caractéristiques qui sont les plus importantes pour vous. Par exemple, si le débit Internet est l’un de vos facteurs clés, examinez le débit maximal théorique proposé par chacune des offres.

Une fois que vous avez créé votre liste de caractéristiques, classez-les de 1 à 5 en fonction de celles qui sont les plus importantes pour vous.

Pourquoi utiliser un comparateur d’offres Internet ?

Les fournisseurs Internet se livrent une concurrence féroce, ce qui signifie qu’ils proposent des offres intéressantes. Mais il peut être difficile de trouver le bon équilibre entre prix et service. Heureusement, il existe plusieurs sites qui peuvent vous aider à trouver l’offre idéale pour vos besoins. Les comparateurs d’offres Internet constituent un excellent moyen de passer au numérique à moindre coût.

Vous ne pouvez pas vous tromper avec un comparateur d’offres. Ces services sont conçus pour vous aider à trouver la meilleure offre. Voici comment cela fonctionne : Il vous suffit d’entrer votre adresse postale, saisir vos critères, et le site vous recommande des offres compatibles avec vos exigences. L’adresse postale permet d’obtenir uniquement les offres auxquelles vous êtes éligible. Si vous souhaitez tester votre éligibilité auprès d’un fournisseur en particulier, il est généralement possible de réaliser ce test directement sur le site du fournisseur.

Vous ne voudrez peut-être pas utiliser ce type de service si vous êtes un acheteur expérimenté. Si vous savez exactement ce dont vous avez besoin et quel fournisseur le propose au meilleur prix, il n’est pas nécessaire d’utiliser l’un de ces sites. Mais si vous vous sentez submergé par les différentes options, c’est un excellent moyen de les réduire. N’oubliez pas que ces services sont surtout destinés aux nouveaux clients ou aux personnes qui ne changent pas régulièrement de forfait.

Qu’il soit bénévole ou professionnel, le syndic  est obligatoire pour toutes les copropriétés. Dans un contrat type de syndic de copropriété, il est mention des devoirs du syndic et parmi eux la visite technique d’immeuble (VTI).

Qu’est-ce que la visite technique d’immeuble ?

La visite technique d’immeuble est un état des lieux des parties communes d’un immeuble. C’est une des missions du syndic de copropriété. Les obligations du syndic de copropriété qui consiste de faire des visites périodiques de la copropriété.

A quelle fréquence ?

Il n’y a pas de fréquence définie, cela va dépendre du contrat qui lie le syndic aux copropriétaires.

Exemple : une à deux visites par an.

Sur quel support se fait le rapport ?

Le rendu peut se faire à l’oral comme à l’écrit. Aucun format n’est obligatoire. Cependant, il est très fortement conseillé d’effectuer cette visite grâce à un logiciel permettant l’édition d’un tel document. L’avantage est que vous pourrez y incorporer des remarques et les illustrer par des photos.

Quelles mentions mettre dans le rapport de visite technique d’immeuble ?

Voici donc une liste non exhaustive des mentions que vous pouvez mettre dans votre VTI :

  • Le gestionnaire syndic et ses coordonnées
  • Date et heure du rapport
  • Personnes en présence
  • Détails de l’immeuble
  • Détails sur les parties communes
  • Photos
  • Membres du conseil syndical
  • Observations et recommandations

Vous pouvez bien sûr ajouter/enlever des mentions lors de votre rapport. En outre, ImmoPad vous permet de personnaliser entièrement votre visite technique d’immeuble.

L’importance de la visite technique.

Comme dit précédemment, la visite technique est une des missions du syndic de copropriété mais malgré cela, elle est trop souvent oubliée. Cependant, celle-ci est très importante puisqu’elle permet de suivre l’état de l’immeuble et les éventuelles dégradations. De plus, elle permet de vérifier la réalisation de travaux au sein de la copropriété.

Relation avec le carnet d’entretien de la copropriété.

La visite technique d’immeuble peut être une annexe au carnet d’entretien pour constater des travaux réalisés. Pour rappel, le carnet d’entretien est obligatoire.

Nouvelle règle concernant le plan pluriannuel de travaux.

Le plan pluriannuel de travaux est le planning des travaux collectifs à mener au sein d’une copropriété sur 10 ans. Il est déjà obligatoire pour les copropriétés de plus de 15 ans et le sera pour :

  • Les copropriétés de plus de 200 lots à partir du 1er janvier 2023
  • Les copropriétés entre 50 et 200 lots à partir du 1er janvier 2024
  • Les copropriétés d’au maximum 50 lots à partir du 1er janvier 2025

(Source : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/article_jo/JORFARTI000043957111)

Pourquoi choisir ImmoPad pour réaliser vos VTI ?

ImmoPad vous met à disposition le document « visite technique d’immeuble ». Vous pourrez prendre un nombre illimité de photos pour illustrer toutes les informations présentes dans votre document. Vous allez gagner du temps et ainsi pouvoir respecter au mieux vos contrats avec vos copropriétés. En plus, l’application ImmoPad est disponible hors connexion et profitez d’un espace de stockage illimité.

“Quelle application d’état des lieux choisir ?” telle est la grande question depuis le début de la pandémie. Si la dématérialisation de ce secteur avait déjà commencé depuis quelques d’années, il aura fallu une crise sanitaire pour pousser l’ensemble des professionnels à passer le cap de la digitalisation. Ainsi, les solutions de gestion locative numérique se multiplient. Nous, évidemment, on vous recommande ImmoPad ! Découvrez pourquoi!

1. DÉJÀ DIX ANS POUR L’APPLICATION D’ÉTAT DES LIEUX !

Infographie des chiffres clefs de l'application d'état des lieux, ImmoPad

Leader des états des lieux numériques, ImmoPad évolue sur le marché de la gestion locative en ligne depuis plus de dix ans maintenant. 

Notre société nancéenne a vu le jour en 2010 avec le souhait d’offrir aux professionnels de l’immobilier un outil simple, rapide et intuitif pour réaliser leurs divers constats. Depuis, nous œuvrons toujours dans le but de répondre aux besoins des professionnels. 

En une décennie, nous avons créé diverses fonctionnalités et options pour répondre aux demandes du marché. Nous avons ajusté et modifié notre interface, selon les demandes de nos clients, pour faciliter leur navigation et utilisation. 

Une décennie entière à l’écoute de nos clients pour leur offrir le couteau-suisse numérique le plus optimal pour assurer leur gestion locative. 

2. LE COUTEAU SUISSE NUMÉRIQUE

Même si l’état des lieux constitue une étape primordiale et majeure de la gestion locative, nous avons souhaité, chez ImmoPad, développer un outil 100% optimal. Notre solution offre diverses fonctionnalités répondant aux multiples responsabilités d’une gestion locative professionnelle. Ainsi avec l’espace de gestion et l’application, vous pouvez disposer : 

Plus que de simples rapports, nous vous proposons un panel de fonctionnalités pour gérer vos logements et surtout, simplifier vos relations avec vos locataires, de A à Z. Constater avec ImmoPad, gérer les relations et incidents avec TOTEiM, estimez et chiffrez avec ImmoPad Service et signer avec DomuSign.

ImmoPad vous accompagne à chaque étape de la gestion locative des biens qui vous sont confiés : de l’état des lieux, au suivi et gestion des biens pendant la location, jusqu’à l’état des lieux de sortie.

3. UNE APPLICATION ACCESSIBLE À TOUS !

Avec l’expérience, nous avons appris que tous les gestionnaires et agents immobiliers n’étaient pas à l’aise avec la technologie. Pour les aider, nous oeuvrons continuellement pour simplifier au maximum l’utilisation de notre application. Ainsi, elle est conçue de façon à accompagner chaque professionnel de l’immobilier dans ses activités en toute facilité.

Alors, depuis votre smartphone ou votre tablette, utilisez ImmoPad pour établir votre état des lieux, constater une dégradation ou réceptionner une intervention. Avec notre interface simple et intuitive, il vous sera aisé de remplir rapidement votre constat. Même si vous n’êtes pas un pro de l’informatique et des nouvelles technologies !

Mock Up de l'application d'état des lieux d'ImmoPad

Lorsque vous vous demandez quelle application d’état des lieux choisir , identifiez les bénéfices que vous allez en tirer.

En adoptant notre application dans vos outils professionnels, vous gagnez de nombreux avantages et bénéfices :

  • Un gain de temps certain, parfait pour réutiliser dans vos relations clients ou dans la recherche de nouveaux mandats
  • Une réduction significative de vos vacances locatives
  • Une optimisation idéale pour piloter l’ensemble de votre parc immobilier
  • Une satisfaction client 100% garantie
  • Une efficacité parfaite pour doubler vos activités et votre chiffre d’affaire
  • Une image plus moderne

Puis, ce que vous ne savez pas, c’est la multitudes d’autres petites options pratiques dans notre application, comme :

Icône : Photos en illimitées sur l'application d'état des lieux ImmoPad
Icône : Duplicata sur l'application d'état des lieux ImmoPad
Icône : Fonctionne Hors Connexion sur l'application d'état des lieux ImmoPad

4. L’ESPACE DE GESTION D’IMMOPAD

Avec notre abonnement Silver ou Gold, vous disposez d’un espace de gestion 100% adapté à vos besoins de gestionnaires immobiliers. 

Mock Up de l'espace de gestion, combiné à l'application ImmoPad

Depuis cet espace, vous pouvez gérer vos documents ainsi que vos modèles et rendez-vous. Il vous est également possible de paramétrer, suivre et gérer les divers incidents de vos occupants via les onglets TOTEiM. Pour finir, il est aussi possible de personnaliser vos documents et nomenclature de constats via cet espace. Une boutique est également à votre disposition pour changer d’abonnement ou ajouter une option. 

TROUVEZ VOS DOCUMENTS EN SEULEMENT 2 CLICS !

Avec les filtres appliqués au stockage de vos documents sur l’espace de gestion, il est aisé de vous y retrouver. Nous classons automatiquement vos documents par ordre du statut, d’abord ceux déjà établis et signé, puis ceux à établir. 

Grâce à des critères tels que le libellé de votre logement, le nom du locataire, ou le type de logement, vous pouvez trier et rechercher n’importe quel document. Pour davantage de rapidité, nous proposons une barre de recherche pour retrouver n’importe quel rapport en quelques lettres !

Mock Up de l'espace de gestion, combiné à l'application ImmoPad

GÉREZ L’ENSEMBLE DE VOS ACTIVITÉS DE GESTION LOCATIVE !

Mock Up de l'espace de gestion, combiné à l'application ImmoPad

De plus, vous avez évidemment un accès à l’ensemble de votre parc immobilier. Vous pouvez y ajouter, modifier ou supprimer les éléments que vous souhaitez. L’onglet Compte vous offre une vue d’ensemble de votre espace de gestion, des constats à établir, des rendez-vous à anticiper et des incidents à suivre.

L’espace de gestion permet également de gérer vos rendez-vous. Profitez d’une vue globale de vos rendez-vous grâce à l’agenda. Planifiez, modifiez et supprimez des rendez-vous à votre guise. 

Enfin, l’onglet DomuSign de notre signature électronique reste disponible pour paramétrer cette signature et signer tous vos documents

BONUS : PROFITEZ D’UNE CONCIERGERIE 100% CONNECTÉE

Mock Up de l'espace de gestion, combiné à l'application ImmoPad

L’espace de gestion, c’est aussi avoir la main mise sur l’ensemble de la conciergerie TOTEiM. D’une part, vous pourrez y paramétrer l’espace locataire de vos occupants via TOTEiM – Résidents. D’autre part, vous pourrez suivre les incidents et leurs résolutions via TOTEiM – Incidents.

5. SOYEZ GAGNANT AVEC LA CONCERGIERIE TOTEiM by IMMOPAD

TOTEiM est le service de conciergerie 100% connecté à ImmoPad. Il se découpe en deux services distincts :

Logo de TOTEiM - Résidents, la conciergerie connectée, de l'application d'état des lieux, ImmoPad

Pour offrir un espace 100% dédié à votre locataire et son confort: documents, contacts utiles demandes, conciergerie. Un service qui garanti votre satisfaction client. Et c’est 100% gratuit.

Logo TOTEiM - Incidents, conciergerie de résolutions de l'application d'état des lieux, ImmoPad

Pour gérer les délcarations d’incidents directs par vos occupants. En 2 clics, acceptez la déclaration et suivez la résolution de l’incident. (Disponible prochainement)

Sticker sur les commissions à gagner avec TOTEiM - Résident by ImmoPad

Avec TOTEiM- Résidents, vous pouvez gagner des commissions avec un abonnement ImmoPad Silver ou Gold.

TOTEiM – Résidents offre un espace locataire à vos résidents. Ils pourront y trouver divers services pour les aider dans leur emménagement, dont des contrats avec notre partenaire Réseau Futé. Ces contrats sont là pour aider vos locataires à, par exemple, changer de fournisseur d’électricité. De plus, vos occupants réalisent des économies dans leur déménagement.

Pour chaque contrat souscrit par votre locataire vous gagnez une commission.

UN CONTRAT = UNE COMMISSION

5. MEILLEUR RAPPORT QUALITÉ / PRIX DU MARCHÉ

Pouvoir offrir un outil de travail optimal et accessible aux professionnels de l’immobilier est la raison d’exister d’ImmoPad. C’est pourquoi, nous cherchons toujours à trouver le juste prix entre nos services proposés et vos besoins. Ainsi, nous essayons de remplir au maximum nos offres de fonctionnalités, de services, d’options et de bonus gratuits pour vous satisfaire à 100%. Sur le marché de la gestion locative numérique, nous nous positionnons comme l’application la plus rentable et la plus complète du moment. Si vous vous demandez encore quelle application d’état des lieux choisir, ce tableau comparatif devrait finir de vous convaincre !

Tableau comparatif et concurrentiel pour aider à répondre à la question "Quelle application d'état des lieux choisir ?"

ALORS, ENVIE D’ESSAYER ?

Vous avez encore un doute sur quelle application d’état des lieux choisir? Vous avez encore besoin d’une petite preuve avec l’une de nos démonstrations gratuites ? Sinon, vous pouvez directement prendre un abonnement Starter, Silver ou Gold et profitez de notre mois gratuit pour découvrir l’ensemble de notre offre !

Demande de Demo pour l'application d'état des lieux ImmoPad

découverte 1 mois gratuit sur nos abonnements Silver et Gold. Application d'état des lieux ImmoPad

Les obligations du syndic de copropriété existent depuis la loi relative au statut de syndic du 10 juillet 1965. Il peut être professionnel, bénévole ou coopératif, cela revêt du choix des copropriétaires. Au cours de leurs trois ans de mandat, ces syndics répondent à diverses obligations pour veiller au bon maintien en bon état d’usage et de jouissance de toutes les parties communes de l’immeuble et de ses équipements. 

Ces obligations sont inscrites dans la loi fondatrice de la copropriété datant du 10 juillet 1965. Toutefois, le contenu de cette loi a reçu de nombreuses modifications ces dernières années. 

Pour commencer, depuis le 24 mars 2014, la loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) a apporté de nouvelles obligations pour le syndic de copropriété, tout en modifiant d’autres dispositions. 

Puis, le 23 novembre 2018, la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique), porte les obligations du syndic de copropriété dans l’ère du numérique, de la digitalisation et de la dématérialisation. 

les obligations légales du syndic de copropriété

Quels sont les modèles de gestion des syndics de copropriété ? 

La loi du 10 juillet 1965 indique qu’il est obligatoire pour une copropriété d’être géré par un syndic. Il existe trois modèles de gestion pour gérer un syndic :

Icône représentative des syndics de copropriété professionnels

Le syndic professionnel, le plus connu : la copropriété mandate une société externe pour gérer leur copropriété en échange d’honoraires. Néanmoins, en plus des honoraires initiaux, le syndic professionnel pourra facturer des frais annexes pour toutes prestations supplémentaires (frais de courriers, de photocopies, etc). 

Icône représentative des syndic de copropriété bénévoles.

Le syndic bénévole : il s’agit d’un copropriétaire qui a été élu en Assemblée Générale. Et qui prend ainsi la qualité de syndic et gère la copropriété le temps d’un mandat. La rémunération est décidée par l’ensemble des copropriétaires par un vote à la majorité absolue lors d’une Assemblée Générale. 

Icône représentative des syndics de copropriété coopératifs.

Le syndic coopératif, le nouveau : ici, le conseil syndical assure la gestion des copropriétés sans aucun intermédiaire. Le président du conseil syndical détient légalement la qualité de syndic,. Toutefois, ce sont tous les conseillers syndicaux qui peuvent participer à la gestion de la copropriété. 

Le syndic de copropriété est élu par les copropriétaires en Assemblée Générale par un vote à la majorité absolue. Pour atteindre cette majorité, il est nécessaire d’obtenir au moins la moitié des tantièmes de la copropriété. Pour rappel, la mise en concurrence d’un syndic professionnel est obligatoire par le conseil syndical, d’après l’article 21 de la loi de 1965 modifié par l’ordonnance du 30 octobre 2019. Cependant, si la mise en concurrence n’est pas effectuée, il est tout de même possible d’élire un syndic de copropriété.

LES OBLIGATIONS DU SYNDIC LIÉES À LA GESTION FINANCIÈRE 

Qu’il s’agisse d’un syndic professionnel, bénévole ou coopératif, il se doit de répondre à diverses obligations financières:

  • Réaliser le budget prévisionnel de la copropriété, ainsi que les comptes du syndicat et leurs annexes.
    Le budget prévisionnel d’une copropriété sert à estimer et à planifier les dépenses courantes de l’immeuble pour l’année à venir. Il se prépare en concertation avec le conseil syndical. Évidemment, les copropriétaires votent ledit budget en Assemblée Générale.
  • Régler les fournisseurs.
  • Collecter les charges de copropriété en envoyant les appels de fonds aux copropriétaires.
  • Recouvrer les charges impayées, ou sinon, par le biais de relances ou par procédures juridiques si nécessaire.
  • Soumettre ces comptes aux votes des copropriétaires. 
  • Ouvrir un compte bancaire séparé au nom du syndicat. Depuis, la loi ALUR oblige les syndics de copropriété de plus de 15 lots à ouvrir ce compte séparé. 
  • Verser sur le compte toutes les sommes reçues au nom et pour le compte du syndicat de copropriétaires. 
le nom du syndicat de copropriété doit apparaitre sur le compte bancaire

Mais quelle différence entre le syndic de copropriété et le syndicat de copropriétaires ? 

Premièrement, le syndic de copropriété est une personne physique ou morale qui se charge de représenter le syndicat de copropriétaire et qui assure la bonne gestion de l’immeuble.

Deuxièmement, le syndicat de copropriétaires est l’ensemble des propriétaires des logements de l’immeuble de ladite copropriété. 

De plus, dans l’aspect financier, le syndic de copropriété se doit de tenir à jour deux documents importants :

  • Le grand livre des comptes, qui doit regrouper l’ensemble des opérations par grand poste. 
  • Le livre journal, qui doit recenser, par ordre chronologique, l’ensemble des opérations comptables ayant un impact financier sur le fonctionnement du syndicat de copropriétaires. 

LES OBLIGATIONS DU SYNDIC LIÉES À LA GESTION ADMINISTRATIVE 

Outre l’aspect financier, la majorité des obligations du syndic de copropriété est d’ordre administratif. Elles se décomposent comme suit : 

  • Réaliser et mettre à jour la fiche synthétique de la copropriété
    Cette fiche informe les copropriétaires sur les fonctionnements de la copropriété et l’état de l’immeuble. Elle est obligatoire et doit être mise à jour par le syndic tous les ans. 
  • Réaliser et mettre à jour la liste de tous les copropriétaires avec indication de leur lot, état civil, domicile et s’ils ont donné leur accord, leur adresse électronique. 
  • Faire appliquer le règlement de copropriété ainsi que les décisions de l’Assemblée Générale (communément appelée AG). Les copropriétaires votent chaque règles et droits inscrit dans le règlement.
  • Administrer l’immeuble, assurer son entretien, sa conservation et y effectuer les travaux nécessaires. 
  • Réaliser et mettre à jour le carnet d’entretien de l’immeuble.
    Ce carnet répertorie l’ensemble des informations techniques relatives à la maintenance et aux travaux effectués dans l’immeuble. Il doit être consultable sur la demande d’un copropriétaire.
  • Représenter le syndicat de copropriétaires en justice.
  • Informer les occupants de l’immeuble (donc propriétaires comme locataires) des décisions prises lors des Assemblées Générales.
  • Gérer les archives du syndic de copropriétaires et en assurer la bonne sécurité 
  • Procéder à l’immatriculation de la copropriété au sein du registre national des copropriétés. Ceci, afin de l’identifier auprès des pouvoirs publics, suivre son bon fonctionnement et éventuellement anticiper une défaillance.
  • Gérer les contrats avec les différents prestataires de la copropriété comme l’énergie, le nettoyage, la maintenance de l’ascenseur, la conciergerie, etc. 
gérer un immeuble au copropriété avec une application

DÉCISION OBLIGATOIREMENT VOTÉ EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE : 

  • La souscription d’un contrat d’assurance de responsabilité civile du syndicat. S’il y a un refus, le syndic peut souscrire à cette assurance pour le compte du syndicat.
  • Délégation à une entreprise spécialisée dans la gestion des archives du syndicat des copropriétaires.
  • Signature des contrats avec toute entreprise ou prestataire qui lui est liée.
    Pour signer vos documents entre syndic et syndicat de copropriétaire, vous pouvez utiliser une signature électronique tel que DomuSign. Vous gagnerez ainsi en temps, en efficacité et en sécurité du document !

QUELS DOCUMENTS POUR QUI ? 

Nonobstant, l’accès aux documents doit être différencié selon la nature desdits documents et le statut du consultant. Ainsi, le site du gouvernement les sépare comme suit :

Documents accessibles aux membres du conseil syndical 

  • Liste de tous les copropriétaires
  • Balances générales des comptes du syndicat des copropriétaires et relevé général des charges et produits de l’exercice échu
  • Relevés périodiques des comptes bancaires séparés ouverts au nom du syndicat des copropriétaires
  • Assignations en justice délivrées au nom du syndicat des copropriétaires. Elles sont relatives aux procédures judiciaires en cours et décisions de justice dont les délais de recours n’ont pas expiré
  • Carte professionnelle du syndic, attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle et attestation de garantie financière en cours de validité

Documents accessibles à l’ensemble des copropriétaires 

  • Règlement de copropriété, état descriptif de division et actes les modifiant s’ils ont été publiés
  • Dernière fiche synthétique de la copropriété
  • Carnet d’entretien de l’immeuble
  • Diagnostics techniques relatifs aux parties communes de l’immeuble en cours de validité
  • Contrats d’assurance de l’immeuble conclus par le syndic au nom du syndicat des copropriétaires en cours de validité
  • Ensemble des contrats et marchés en cours signés par le syndic au nom du syndicat de copropriétaires
  • Contrats d’entretien et de maintenance des équipements communs en cours
  • Procès-verbaux des 3 dernières Assemblées Générales annuelles ayant été appelées à connaître les comptes. Ainsi que les devis de travaux approuvés lors de ces assemblées.
  • Contrat du syndic en cours

Documents concernant le lot d’un copropriétaire 

  • Compte individuel du copropriétaire après approbation des comptes du syndicat par l’AG annuelle
  • Montant des charges courantes du budget prévisionnel. Et les charges hors budget prévisionnel des 2 derniers exercices comptables clos payés par le copropriétaire
  • Montant de la part du fonds de travaux rattaché au lot du copropriétaire après l’approbation des comptes du syndicat par l’AG annuelle
  • Avis d’appel de fonds adressés au copropriétaire sur les 3 dernières années
le syndic doit fournir les documents aux copropriétaires sous un mois

En outre, vous pouvez aussi découvrir comment réduire les contestations de vos prestations facturées !

LE SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ SE DIGITALISE ! 

Enfin, grâce à la loi ELAN, le syndic de copropriété doit proposer un accès en ligne aux documents concernant la gestion de l’immeuble ou des lots de copropriété. Cet accès en ligne se doit d’être sécurisé et accessible aux membres du conseil syndicat et aux copropriétaires grâce à un code personnel. Évidemment, ces documents doivent être téléchargeables et imprimables. 

Les documents devant être accessibles et consultables en ligne sont : 

  • Le règlement de copropriété 
  • Les contrats d’assurance de l’immeuble, au nom du syndicat des copropriétaires 
  • Le carnet d’entretien de l’immeuble et les divers diagnostics techniques pour les parties communes 
  • Les contrats et marchés, signés par le syndic, au nom du syndicat de copropriétaires 
  • La dernière fiche synthétique de la copropriété, réalisée par le syndic lui-même
  • Le contrat de syndic de copropriété
  • Les devis de travaux validés par les Assemblées Générales
  • Les trois derniers procès-verbaux des dernières Assemblées Générales
le syndic de copropriété doit mettre en ligne tous les documents

Il existe plusieurs logiciels et applications qui peuvent vous aider dans la digitalisation de votre syndic. ImmoPad fait partie des leader sur le marché des états des lieux et de la gestion de bien immobilier. Avec notre application, vous pouvez établir vos visites techniques d’immeubles et les constats de vos travaux deux fois plus rapidement ! Notre stockage est assuré et sécurisé, dans des serveurs français, vous garantissant un archivage optimisé et 100% sécurisé.

LE SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ DEVIENT MOINS ENERGIVORE ! 

De plus, depuis 2015, la loi pour la transition énergétique a créé l’obligation pour les copropriétés les plus énergivores (à savoir, une consommation supérieure à 330Kw/h, par mètre carré et par an), d’engager des travaux d’isolation thermique avant 2025. 

Alors, pour assurer le financement de ces rénovations, la loi ALUR a apporté une nouvelle obligation pour les syndics : assurer la constitution du fonds de travaux, selon les modalités décidées par l’Assemblée Générale pour le versement des provisions du budget prévisionnel. 

Donc, c’est au syndic de piloter des projets de rénovation comme les remplacements de chaudières, les changements de radiateurs, etc. Ces travaux doivent évidemment être actés et votés par les copropriétaires lors des AG. 

Pour mener à bien le suivi de l’ensemble de ces travaux de rénovation énergétiques, nous conseillons aux syndics de s’équiper d’une application tel qu’ImmoPad. Œuvrant pour simplifier la gestion des biens à tous les professionnels, notre application a été conçu pour gagner en rapidité et efficacité. Assurez-vous un constat détaillé, formel et parfaitement légal pour suivre l’avancer de vos travaux de rénovation. 

UNE COPROPRIÉTÉ EN TOUTE SÉCURITÉ !

Enfin, pour garantir la sécurité de l’ensemble des habitants de la copropriété, le syndic doit faire installer quelques équipements obligatoires :

  • Des portes coupe-feu si la demande de permis de construire de la copropriété a été déposée avant le 5 mars 1987. Et/ou que le plancher du logement le plus haut est situé à 28 mètres au-dessus du sol. 
  • Un extincteur portatif tous les 15 véhicules dans un parking 
  • Il doit y avoir au moins un extincteur à proximité de la chaudière à fioul, charbon ou gaz de l’immeuble.

De plus, si la sécurité des résidents de l’immeuble est menacée, le syndic peut décider de réaliser des travaux urgents sans quelconque accord préalable des copropriétaires en Assemblée Générale. La loi ne définit pas exactement ces travaux, mais la jurisprudence retient : 

  • La consolidation du mur qui menace de s’écrouler 
  • La réparation, voire le remplacement, de la chaudière de l’immeuble en période hivernale 
  • La réfection d’une toiture qui cause des dégâts des eaux 

De plus en plus de documents sont aujourd’hui dématérialisés alors pourquoi pas l’état des lieux ? Découvrez dans notre article la définition de l’état des lieux, à quoi sert-il ? Mais aussi, les avantages de choisir l’état des lieux dématérialisé.

L’état des lieux, définition :

L’état des lieux, c’est le document qui relate l’état d’un logement, d’un immeuble. Il prend généralement en compte une grille de vétusté et est réalisé à chaque entrée ou sortie d’un locataire dans un logement. Nous pouvons également utiliser un état des lieux lors de visite technique d’immeuble ou même un suivi de travaux. Il est obligatoire que chacune des parties présentes dans l’état des lieux ait un exemplaire de celui-ci.

Régulièrement édité sur papier, il est souvent peu précis et fait brièvement. Or, l’état des lieux, c’est l’assurance du locataire entrant pour récupérer son dépôt de garantie à la sortie du logement par exemple. C’est aussi un élément essentiel afin d’éviter les contestations. Lors de travaux, il est aussi important pour l’entreprise qui va les réaliser de bien faire l’état des lieux. En effet, c’est sur cela que l’on se basera pour vérifier l’état général de l’immeuble à la fin des travaux. L’état des lieux n’est donc pas à prendre à la légère.

Dans notre ère de digitalisation, l’état des lieux est désormais faisable à partir d’une tablette, et même d’un téléphone. De plus, l’état des lieux numérique, ou dématérialisé, offre plus de possibilités que l’état des lieux réalisé sur papier.

A savoir : la loi Alur donne la définition de l’état des lieux et de ses modalités dans le cadre d’un contrat de location qu’il soit sous format papier ou numérique.

Voici donc 5 raisons de passer à l’état des lieux numérique !

1. Les photos

L’état des lieux numérique va vous permettre d’insérer des photos à votre état des lieux. C’est un réel changement, car chaque information que vous mettrez dans votre document pourra être prouvée par une photo. C’est également plus simple pour se repérer avec une photo. En plus, bien souvent, le nombre de photos est illimité.

2. Le détail

Vous l’aurez compris, l’état des lieux numérique permet d’aller bien plus dans le détail qu’un état des lieux sur papier. Sur papier, les champs pour écrire sont bien souvent limités. Sur tablette, vous pouvez écrire autant que vous le voulez. Et avec ImmoPad, nous vous proposons un panel de possibilités en termes de détails, de la simple éraflure à la fissure complète d’un mur par exemple.

3. La sécurité

L’état des lieux dématérialisé est juridiquement fiable, comme on peut le voir à l’article 3 du décret de la loi ALUR du 30 mars 2016. A la différence de l’état des lieux sur papier, il n’est pas modifiable une fois fini et signé. Une personne malveillante peut modifier un état des lieux sur papier avant de l’envoyer à toutes les parties. Or, à la fin de l’état des lieux numérique, le document est directement signé sur la tablette et est envoyé à toutes les parties en quelques secondes. Enfin, l’état des lieux est conservé à l’état original même après impression, il reste disponible et est conservé sur tous les supports.

4. La simplicité

Quand un état des lieux sur papier prendra une heure, l’état des lieux numérique sera en moyenne deux fois moins long. En effet, il est bien plus rapide de sélectionner des éléments que de les écrire. De plus, une écriture informatique est bien souvent plus lisible qu’une écriture manuscrite. Il y a également la possibilité de dresser un inventaire pièce par pièce sans oublier d’éléments. En quelques clics, vous pouvez ajouter, remplacer ou enlever un élément, vous avez donc le droit à l’erreur et en plus, vous gagnez du temps !

5. Se valoriser

Cela peut paraître anodin, mais lorsque l’on a affaire avec un organisme en phase avec l’évolution numérique, c’est valorisant. Cela va donner un aspect moderne et un certain professionnalisme. Le client va se sentir valorisé, car vous serez équipé et pourrez modifier à sa guise l’état des lieux (tout en restant dans la réalité, bien sûr). Cela renforcera votre côté professionnel. Petit plus, l’état des lieux numérique est écoresponsable puisque le papier n’est pas utilisé.

Tous ces éléments montrent que peu à peu, les états des lieux seront de plus en plus dématérialisés et cela a du bon puisqu’ils apportent un gain de temps conséquent et sont respectueux de l’environnement.

Convaincu(e) ?

N’hésitez pas à visiter notre site internet www.immopad.com pour en savoir plus sur l’état des lieux numérique.

Le Coliving est un nouveau mode d’habitation partagée, né dans les années 2000 aux États-Unis. Il mélange les concepts de résidences universitaires, de colocations et de résidences de copropriété. Un nouveau concept pour un nouveau secteur de marché !

Visuel Article sur le Coliving

Coliving, ce nouveau concept de plus en plus à la mode a éclos en 2017 dans les grandes villes comme New York, Tokyo, ou encore Paris. C’est un concept hybride qui allie:

  • un espace individuel meublé équipé d’une salle de bain et d’une kitchenette
  • des espaces partagés incitant la vie en communauté avec un panel de services partagés avec les autres résidents.

Ces services peuvent être des abonnements de télécommunications, des salles de sport, SPA, des espaces de coworking, la conciergerie, etc.

Les Coliving se trouvent généralement dans les immeubles, s’inspirant en un sens des hôtels et des résidences de copropriété. D’autres peuvent s’aménager dans de spacieuses maisons rappelant ainsi l’esprit universitaire américain ou les colocations plus européennes.
Évidemment, cet esprit de « vivre-ensemble » est un concept qui séduit tout particulièrement les Millennials. Une génération déjà adepte des colocations, coworking, covoiturages et autres types de services partagés. 

Ce concept est aussi particulièrement adapté à la vie en ville en particulièrement dans les grandes métropoles comme Paris, Lyon ou Marseille.

Bail et loyer d’un Coliving

En effet, les baux de coliving sont flexibles. La durée d’un séjour est comprise entre 1 mois et 1 an. Le renouvellement est évidemment possible. Les services mutualisés ainsi que l’assurance habitation sont compris dans le loyer.

On peut compter quelques économies grâce à ce nouveau concept. Un loyer de coliving s’estime à 850 € par mois contre 1000€ pour un petit appartement parisien, meublé. Avec le Coliving, c’est environ 850 € en moyenne pour un espace individuel meublé et des espaces et services partagés. Les résidents font d’ailleurs des économies sur ces services partagés. Concrètement, le but du Coliving est de fluidifier l’accès au logement.

En France, le coliving se développe depuis 2017, notamment Lime créé par Agathe Duboureau dans le centre-ville de Bayonne. Une start-up nommée Colonies propose à son tour plusieurs habitations dédiées au coliving : Paris, Noisy le Grand ou Fontainebleau. D’autres colivings ont été repérés à Marseille, Strasbourg ou encore Lille et Lyon et leurs alentours.

Les avantages du Coliving pour les propriétaires 

  • Se démarquer des offres de locations avec le coliving

Le coliving est une alternative aux locations et colocations plus standard. Souvenez-vous, le marché du coworking faisait un gros bond en 2019, et plus encore en 2020 après le passage de la crise sanitaire, les logements et propriétés résidentielles à habitations partagées deviennent de plus en plus tendance.

  • S’adapter au marché et aux nouveaux besoins

Le coliving offre un nouveau mode de vie en collectivité, qui semble d’ores et déjà plaire à plus d’un. Jongler entre ses propres appartements et les espaces partagés tout en bénéficiant de confortables services fait presque rêver, surtout chez la génération Y. D’autant plus que les locataires font des économies sur ce nouveau mode d’habitation.

  • Avoir plus de locataires

Concrètement, pour les propriétaires, cela permet d’accueillir un plus grand nombre de locataires dans un logement résidentiel. Le but est de mettre un petit studio privatif à chaque résident puis de leur offrir des espaces communs agréables à partager entre eux. L’aménagement de services mutualisés est un atout évident pour faire venir un maximum de locataires dans votre résidence de coliving. 

  • Plus de flexibilité donc plus d’attractivité

En outre, la flexibilité des logements est un avantage non-négligeable. Vos locataires adaptent la durée d’hébergement en fonction de leurs besoins. Ainsi, les propriétaires de coliving se différencient des propriétaires classiques qui proposent des baux de 1 à 3 ans. Ici, le bail peut aller d’un mois à un an, avec renouvellement possible. 

  • Elargir votre clientèle

Pour finir, en tant que propriétaire, vous pouvez autant vous adresser aux particuliers qu’aux professionnels. En effet, le coliving et la vie professionnelle d’entreprise se marient plutôt bien ensemble. Pour l’entreprise que vous démarchez, vous lui offrez l’opportunité d’agrandir ses perspectives d’embauche en proposant à leurs salariés des logements flexibles proches de leur lieu de travail.

  • Un retour sur investissement rapide

Donc côté financier, les propriétaires gagnent au change : malgré les frais de travaux d’aménagement qui peuvent repousser quelques propriétaires, la flexibilité du bail et la popularité de ce concept chez les jeunes actifs permettent une rentrée d’argent suffisante pour avoir un rapide retour sur investissement.

Et pour les locataires ?

Du côté du profil des locataires, comme nous l’avons dit précédemment, c’est un concept qui plaît beaucoup aux Millennials. Il s’agit, plus précisément, d’étudiants ou de jeunes actifs effectuant des déplacements plus ou moins longs et récurrents. C’est une formule de logement flexible très adaptable et parfaite pour cette jeune population mobile. C’est pourquoi le Coliving s’est surtout développé dans les grandes villes comme Berlin, Paris, Tokyo ou Londres : des mégalopoles qui rassemblent étudiants et jeunes actifs. 

Autre avantage : c’est un « vivre-ensemble » sans les dommages de la colocation traditionnelle comme le partage conflictuel du réfrigérateur ou les querelles des tâches ménagères. Chacun dispose de son espace personnel qu’il doit entretenir seul. Les pièces partagées sont quant à elles, nettoyées par le service de ménage du Coliving.

En clair, ce concept répond aux nouveaux besoins des locataires qui fleurissent partout à travers le monde : qu’ils soient étudiants, jeunes actifs, freelances, startuppers, auto-entrepreneurs, etc. 

Comment gérer un immeuble en coliving ?

Côté gestionnaire, le coliving est à gérer comme n’importe quelle résidence de copropriété. En somme, la conciergerie gère principalement les parties communes et espaces partagés du coliving. Les chambres privatives sont quant à elles majoritairement gérées par le locataire, sauf en cas de problème majeur nécessitant l’intervention du gestionnaire voire du propriétaire.

Pour gérer un immeuble en coloving, nous conseillons l’utilisation de certaines fonctionnalités de la gestion locative numérique :

L’état des lieux numérique sera parfait pour les entrées et sorties des différents résidents flexibles du coloving. La fonctionnalité de visite technique d’immeuble est idéale pour réaliser des états des lieux techniques des parties communes. Ainsi, si des travaux sont à prévoir dans les parties communes ou privatives, le suivi de travaux comme nous le proposons vous sera d’une grande aide !

Enfin, pour une gestion optimisée d’un coloving, nous vous conseillons d’investir dans un service de conciergerie connecté. Ainsi, vous pourrez gérer les divers problèmes et incidents du coliving depuis votre agence. Quant à vos locataires, offrez-leur une plateforme en ligne pour 100% de confort dans leur emménagement. De plus, cet espace locataire sera parfait pour transmettre des demandes administratives ou déposer des documents immobiliers.

Grâce à la personnalisation de notre application ImmoPad, vous pouvez réaliser des états des lieux sur-mesure pour votre Coliving. D’autre part, notre application vous permet de constater les espaces communs avec la visite technique. Sans oublier notre suivi de travaux qui vous accompagnera tout au long du processus de rénovation. Enfin, notre espace locataire TOTEiM – Résidents sera parfait pour offrir 100% de confort à vos locataires et les aider dans leur emménagement et administration de leur logement.

📣 Compte-tenu des dernières évolutions et des annonces gouvernementales, nos collaborateurs ImmoPad s’organisent, pour une durée indéterminée, en télétravail. Afin de continuer à vous conseiller au mieux durant cette période, nous restons joignables et opérationnels.

☀️ Du positif ? C’est l’occasion pour nous tous de préparer les beaux jours à venir, n’hésitez pas à échanger avec nous sur les bénéfices de la digitalisation des états des lieux, des visites techniques d’immeubles, des audits de contrôle…

🖐️ Prenez soin de vous et à bientôt !

more_vert